Prix de la vallee d’auge (l) : christian baillet fete son anniversaire avec une listed !

Autres informations / 18.08.2011

Prix de la vallee d’auge (l) : christian baillet fete son anniversaire avec une listed !

C’est

Calahorra (Soave) qui a remporté la plus belle course du jour, à Deauville, le

Prix de la Vallée d’Auge (L). La pouliche de Christian Baillet lui a offert un

beau cadeau d’anniversaire, lui qui fêtait, ce mercredi, ses 54ans. Encore

maiden avant le départ, elle a bien choisi son jour pour faire parler d’elle...

Son succès est en grande partie dû à la monte au millimètre de Maxime Guyon qui

a attendu le dernier moment pour sortir sa pouliche du sillage de Sea Trial

(Panis). « C’est une course qu’on avait visé depuis Vichy, nous a confié

Christian Baillet. On pensait bien finir à l’une des trois premières places et

la pouliche m’a finalement bien gâtée. Je tiens à féliciter Maxime Guyon qui l’a

montée aux ordres. Cela n’était pas évident, nerveusement, d’attendre le

dernier moment mais elle ne possède que 100 mètres d’accélération dans les

jambes, alors il le fallait. Il l’a fait et ça a marché. » Un peu prise de

vitesse en partant, Calahorra a bénéficié d’un parcours sur mesure. Elle est

longtemps restée en dernière position du peloton, après avoir été légèrement

prise de vitesse au départ. Mais Calahorra a bénéficié d’un bon dos, derrière

Sea Trial, qui était lui-même dans le sillage de la favorite Lombatina (King’s

Best). Cette dernière n’a vraisemblablement pas fait sa valeur, courant comme

une pouliche asphyxiée. Calahorra, elle, est sortie du dos de Sea Trial à 150m

du but, de façon à s’appuyer contre le rail avant son rival. Elle en a alors

pris la mesure dans les dernières foulées pour s’offrir sa première victoire.

BEAR

BEHIND COURAGEUX DEUXIEME

Le

protégé de Tom Dascombe Bear Behind (Kodiac) était le seul candidat anglais de

l’épreuve. Il a évolué en pleine piste, emmenant dans son sillage Mac Row (Le

Vie Dei Colori). Au moment de l’emballage final, Bear Behind s’est retrouvé

isolé mais il n’a jamais molli. Il a perdu la première place sur le poteau,

mais a résisté jusqu’au bout à Sea Trial, qui a légèrement craqué pour finir.

LA

VITESSE DE SOAVE

Élevée

par la famille Berland, Calahorra est née de Kendorya (Kendor), une jument

restée inédite et de Soave, un étalon stationné au haras des Faunes chez Alain

Chopard. Calahorra a hérité des gènes de vitesse, transmis par son père, qui

était un spécialiste des distances comprises entre 1.200 et 1.400m. Pour

trouver du caractère gras dans son papier génétique, il faut remonter à sa

quatrième mère Martingale (Luthier), une jument qui a pour soeur la championne

Madelia (Caro), lauréate des Prix Saint-Alary (Gr1) et de Diane (Gr1).