Prix de meautry lucien barriere (gr3) : marchand d’or, comme a ses plus beaux jours

Autres informations / 29.08.2011

Prix de meautry lucien barriere (gr3) : marchand d’or, comme a ses plus beaux jours

Quand

Marchand d’Or (Marchand de Sable) est apparu à la hauteur de l’animateur

Definightly (Diktat) dans le Prix de Meautry Lucien Barrière (Gr3), les

souvenirs des grands succès du champion nous sont revenus en mémoire. Ses trois

victoires dans le Prix Maurice de Gheest, ses succès dans le July Cup et le

Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Grs1)…Et même s’il n’est plus au niveau qui

était le sien il y a quelques saisons, il a conservé sa faculté d’accélération

qui lui permet, en un clin d’oeil, de revenir sur un cheval depuis

l’arrière-garde et le dominer. Attentiste dans le dos de Morache Music

(Sleeping Indian) puis de Bluster (Indian Rocket), Marchand d’Or a été

progressivement déboîté par son jockey, Davy Bonilla. Et, en deux cents mètres,

il a rejoint le leader, pour le battre sûrement aux abords du poteau. Âgé de

8ans, Marchand d’Or renoue ainsi avec le succès qui le fuyait depuis le 16 mai

2010, date de sa victoire dans le Prix de Saint-Georges (Gr3) à Longchamp.

C’était à l’occasion de sa première apparition sous l’entraînement de Mikel

Delzangles. Ce dernier nous a confié : « Le terrain ne l’a pas gêné, en bon

fils de Marchand de sable. S’il garde la forme, il pourrait participer soit au

“Prix de l’Abbaye”, soit au Prix de la Forêt. C’est un cheval attachant qui a

une vraie personnalité. » Son pilote a expliqué au micro du cheval émetteur: «

Il est bien monté en condition sur sa course dans le Prix Maurice de Gheest. Je

pense qu’il avait besoin de cette sortie. Ce n’est pas facile de le jauger car

c’est un vieux cheval qui a connu beaucoup de soucis. Les anglais ont bien

assez de qualité pour gagner les Groupes à 8ans, pourquoi pas nos chevaux ? Le

plus dur va être de le garder en bonne forme, mais on le connaît, c’est

Marchand d’Or et il a la qualité pour recourir “l’Abbaye”. » Marchand d’Or a

permis au public deauvillais de voir les deux hongres les plus célèbres de

France briller dans les Groupes, puisque Cirrus des Aigles (Even Top) a

remporté le Grand Prix de Deauville (Gr2), une demi-heure avant le succès de

Marchand d’Or dans le “Meautry”.

LE

VALENTIN PREND UNE PROBANTE TROISIEME PLACE

Passé

par les gros handicaps, Le Valentin (Slickly) a réalisé la meilleure sortie de

sa carrière en prenant la troisième place de ce Gr3. Après avoir patienté au

centre du peloton, le pensionnaire d’Yves de Nicolay a terminé à toute vitesse.

C’est la note de la course. Avec quelques mètres de plus, il aurait d’ailleurs

pu menacer Definightly, qui avait animé la course. Ce dernier, lauréat du Prix

de Seine-et-Oise (Gr3) 2010, a profité de l’assouplissement du terrain pour

opposer une vive résistance à Marchand d’Or. Le mentor de Le Valentin nous a

confié : « Le Valentin court très bien et se bonifie avec l’âge. Il ne finit

pas si loin que cela d’un cheval de la valeur de Marchand d’Or. Je pense le

supplémenter dans le Prix du Petit Couvert (Gr3),  car il est encore mieux sur 1.000m. Quant à

Split Trois, je crois qu’elle a besoin de vacances... »

MARCHAND

D’OR, LA GRANDE FIERTE DE LA FAMILLE

Élevé

par les époux Giral, Marchand d’Or est né de Fedora (Kendor), une petite jument

qui n’a rien fait en course, mais qui a donc produit un véritable champion.

Marchand d’Or est évidemment, et de loin, son meilleur produit. Si Marchand

d’Or est aujourd’hui la fierté de la famille, il existe d’autres black type

dans son pedigree. Sa troisième mère, Kesar Queen (Nashua), était un bon miler.

Elle s’est illustrée sur cette distance au niveau Gr2 et s’est placée de Grs1.

Le pedigree de Marchand d’Or comporte une originalité : on retrouve Kenmare sur

la branche paternelle et maternelle. La mère de son père, Marchand de Sable,

est issue de Kenmare ainsi que Kendor, son père.