Prix doha cup - prix manganate (gr1 pa) : alban de mieulle veut briser la glace

Autres informations / 12.08.2011

Prix doha cup - prix manganate (gr1 pa) : alban de mieulle veut briser la glace

Le

professionnel français Alban de Mieulle, qui présente trois chevaux au départ,

aimerait être aussi performant sur l’ovale deauvillais qu’il peut l’être à

Saint-Cloud et à Longchamp. C’est ce qu’il nous a confié avant le Prix Doha Cup

(Gr1 PA) de ce vendredi à Deauville, sans doute un peu marqué par la troisième

place de son pensionnaire Tabarak, mardi dernier, dans le Prix Al Rayyan Cup –

Prix Kesberoy (Gr1 PA). Pourtant, il présente ici Raqiyah GB (Amer), « une très

bonne chance évidemment et qui est un peu déclassée », selon son mentor.

Toutefois, il craint beaucoup Aziz ASf GB (Amer), « un bon cheval, qui va sans

doute bien courir car il a beaucoup de potentiel. » Ses autres espoirs

reposeront sur Al Tair GB (Amer), « un très bon cheval qui n’a pas couru depuis

février et que je prépare pour la grande course du mois d’octobre », et Raihan

QA (Amer), « qui est très bien mais je pense que c’est une valeur en-dessous.

Élevé au Qatar, il n’avait jamais affronté de chevaux importés là-bas avant sa

récente sortie à Baden-Baden où il s’est imposé mais face à un modeste lot. »

LA TACTIQUE

DE "SCOUBIDOU" ET L’ANCIEN BON CHEVAL

Tout est

une question de parcours pour le protégé de Guy Dell’Ova, Scoubidou de Carrère

(Djouras Tu). Soit il arrive à prendre tête et corde et il peut envisager

d’aller au bout, soit il est relégué dans le peloton et tous ses espoirs

s’envolent. Il ne semble pas qu’il y ait trop de chevaux pour le contrarier en

tête, tout est possible pour ce cheval courageux en diable. Dubaï Héros (Amer),

très bien né, avait fait naître de beaux espoirs à ses débuts avant un catastrophique

passage au Qatar où le cheval semble s’être perdu. Revenu en France aux bons

soins de Sandrine Tarrou, qui l’a élevé, il reste sur une honorable sortie (5e)

à La Teste mais, comme me l’a confié Thierry Jarnet, « il n’est pas encore

revenu au mieux et a toujours peur. »

LES

CHALLENGERS EUROPEENS

Djanet

Monlau (Dormane), ancienne pensionnaire de Pascal Corsi, reste sur une

cinquième place à Ascot derrière la phénomène Kiss de Ghazal, mais cette placée

de Gr1 PA a une bonne carte à jouer pour l’entraînement britannique de William

Smith. Poulain Kossack HOL (Nougatin) est très régulier cette année et avait

réussi à prendre la troisième place du Prix Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan –

Prix Carthage-Hannibal (Gr1 PA), fin avril à Toulouse, et ce spécialiste de la

piste néerlandaise de Duindigt peut encore surprendre.