Prix doha cup – prix manganate (gr1 pa) : un podium aux couleurs d’umm qarn farms

Autres informations / 13.08.2011

Prix doha cup – prix manganate (gr1 pa) : un podium aux couleurs d’umm qarn farms

La

victoire fuyait un peu Alban de Mieulle sur l’hippodrome de Deauville mais

force est de constater que l’entraîneur français de l’écurie qatarie d’Umm Qarn

Farms n’a pas fait de détail cette fois, plaçant ses trois représentants aux

trois premières places ! Grande favorite de l’épreuve, Raqiyah GB (Amer) a dû

partager la victoire avec son cadet Al Tair GB (Amer), plus revu en piste

depuis février et qui est venu conclure dans une très belle action. Cerise sur

le gâteau, Raihan Qa (Amer) est venu s’emparer de la troisième place. « La

logique est respectée puisque je pense que Raqiyah est la meilleure, nous a

confié Alban de Mieulle. Al Tair n’avait pas couru depuis février et il va

encore avoir besoin de courir. Il a couru gentiment et a beaucoup de potentiel.

Il devrait s’aligner dans le Prix Dragon (Gr2 PA) pour préparer la Qatar

Arabian World Cup (Gr1 PA) car il n’a pas le choix vu qu’il n’y a pas de

courses pour les 4 ans mâles autre que celle-ci. Raqiyah ira directement sur

cette épreuve car elle est prête et aura juste besoin d’un peu de fraîcheur.

Raihan est un bon petit cheval, qui était prêt et qui réalise une belle

performance pour un « local bred », surtout qu’il s’est retrouvé un peu loin

dans la ligne droite d’après son jockey Ioritz Mendizabal. Je suis content. »

DES

ORIGINES FRANÇAISES

Cette

réussite qatarie ne doit pas faire oublier l’origine maternelle 100% française

de ces trois chevaux. Sarahmina (Tornado de Syrah), la mère de Raqiyah, avait

gagné pour ses débuts à Montauban pour le compte de Jean-Pierre Totain en 2002,

avant d’être exportée. Altesse d’Aroco (Manganate), la génitrice d’Al Tair,

était invaincue en 3 courses pour l’entraînement de Daniel Boutier, s’adjugeant

notamment du Prix de la Fédération Équestre des Émirats Arabes Unis, le 2

octobre 1995, à Toulouse. Élevée en Dordogne par Jean-Claude Dacquay, elle a

produit de nombreux bons chevaux pour cette casaque comme Tabarak que l’on a vu

mercredi dernier dans le Prix Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr1 PA). Marja

(Chéri Bibi), mère de Raihan, descend d’une souche « Watrigant », son arrière

grand-mère n’étant autre que la fameuse Mandore (Grabiec), qui a donné au haras

le crack Dormane, rien que cela !

LES

ESPOIRS TRICOLORES S’ENVOLENT

Pas de

surprise au final pour les représentants français. Scoubidou de Carrère

(Djouras Tu), après avoir mené comme il aime à le faire, n’a pu répondre aux

différentes attaques : « Il ne peut rivaliser avec ces chevaux là. Le cheval a

bien couru, il ne soufflait pas après la course. Je vais peut être viser une

course à l’étranger », nous a expliqué Guy Dell’Ova son entraîneur. Dubai Heros

(Amer) n’est lui toujours pas revenu au niveau qui était le sien à 3ans.