Prix guillaume d’ornano (gr2) : une grande galikova pour une grande edition du "guillaume d’ornano

Autres informations / 16.08.2011

Prix guillaume d’ornano (gr2) : une grande galikova pour une grande edition du "guillaume d’ornano

C’est un

vrai Gr1 auquel nous avons assisté dans le Prix Guillaume d’Ornano. Certes, sur

le papier, cette course n’était labélisée "que" Gr2, mais elle a mis

en avant deux championnes : Galikova (Galileo), soeur de la championne

universelle Goldikova (Anabaa) et Golden Lilac (Galileo), lauréate du Prix de

Diane - Longines (Gr1) devant Galikova. Cette fois, la pouliche des Wertheimer

& Frère a pris sa revanche sur celle du Gestu¨t Ammerland. Une demi-heure

avant la deuxième place de sa grande soeur dans le Prix de Fresnay-le-Buffard

-Jacques Le Marois (Gr1), elle a effacé sa course du "Diane" et a

confirmé qu’elle était prête à prendre le relais de sa célèbre aînée. Son

mentor nous a expliqué : « Je ne veux pas trop dire qu’elle était vraiment

différente du Prix de Diane. Également, il faut voir son degré de préparation

par rapport à Golden Lilac. Pour la mienne, cette course était un objectif face

à un lot de grande valeur. Elle était plus vivante, plus incisive. Elle a mis

un peu de temps à se mettre en route et je pense qu’elle fera 2.400m sans

problème. Avec le temps, elle va s’améliorer. Je n’aime pas la comparer à

Goldikova, mais il faut avouer que sa soeur était mieux à l’automne qu’au

printemps, lorsqu’elle avait 3ans. » Compagnon de couleurs et d’entraînement de

Galikova, Slow Pace (Distorted Humor) a pris les devants du peloton extérieur

devant Dunboyne Express (Shamardal) et Galikova. Golden Lilac était, elle, à la

corde derrière Colombian (Azamour), tirant en début de course, comme elle a

l’habitude de le faire. À l’entrée de la ligne droite, le nouveau match entre

Golden Lilac à la corde et Galikova à l’extérieur a eu lieu. Mais la double

lauréate classique n’a pas eu son changement de vitesse habituel, finissant

néanmoins troisième sur sa classe. Galikova a, elle, fourni une longue

accélération pour l’emporter sûrement. Courageux, Slow Pace a conservé la

deuxième place. « C’est un bon cheval, très dur, a ajouté Freddy Head. Il a de

l’avenir mais il a besoin que l’on soit dur avec lui. Mickaël l’a très bien

monté. »

UNE

FEMELLE LAUREATE DU "GUILLAUME D’ORNANO" : UN PRECEDENT QUI DATE DE

1985

La

dernière victoire d’une femelle dans cette course remonte à 1985. Il s’agit de

New Bruce, une pensionnaire de Gérard Collet. C’est dire si Galikova a réalisé

un petit exploit, qui confirme que les pouliches de 3ans françaises sont

meilleures que les poulains. D’ailleurs, la victoire d’Immortal Verse (Pivotal)

dans le "Jacques Le Marois" confirme ce raisonnement.

LE

TERRAIN SOUPLE A GENE GOLDEN LILAC

Jusqu’à

ce dimanche, Golden Lilac avait surtout couru sur des surfaces rapides. Pour la

première fois, elle a dû courir sur un sol vraiment souple et elle a subi la

première défaite de sa carrière. C’est d’ailleurs sur ce point qu’est revenu

son jockey, Maxime Guyon : « Le terrain souple ne l’a pas aidée. C’est une

pouliche de bon terrain. Elle n’a pas accéléré comme elle le fait

habituellement. » Au regard de cette épreuve, on peut dire également que Golden

Lilac a plus de vitesse que de tenue. Un retour sur le mile dans le Prix du

Moulin de Longchamp (Gr1) est donc envisageable.

BORN

GOLD, UNE POULICHE QUI NE SIGNE PAS SES PRODUITS

Grâce

aux exploits de Goldikova, on connaît déjà le pedigree de Galikova, sa cadette

de trois ans. Gagnante à Jallais, Born Gold (Blushing Groom), leur mère, est

entrée au haras en 1995 et, la concernant, Pierre-Yves Bureau nous avait

raconté : « Ce qui est amusant, c'est que Born Gold ne signe jamais ses

produits. À chaque fois, ils "prennent" tout de leur père, à l'image

de Goldikova qui a "pris" beaucoup d'Anabaa. Galikova est très signée

Sadler’s Wells. On avait choisi Galileo comme étalon car on sait que le sang de

Northern Dancer fonctionne bien avec Born Gold. Nous avions eu Gold Round et

Gold Sound, deux gagnants de Groupes, qui sont respectivement par Caerleon et

Green Tune. » Concernant l’avenir, on ajoutera que Born Gold n’a pas de 2ans,

qu’elle a ensuite donné naissance à un yearling par Anabaa – propre frère de

Goldikova, donc – et qu’elle est retournée à Galileo en 2010.