Royal fou reste invaincu en 2011

Autres informations / 30.08.2011

Royal fou reste invaincu en 2011

INTERNATIONAL

WareGem (Be), Mardi

Grand Steeple-Chase des

Flandres (5e Étape du Crystal Cup)

Le Grand Steeple-Chase des

Flandres est un moment particulier dans le programme des courses d’obstacle.

C’est la course la plus importante en Belgique, une épreuve mythique dont le

vainqueur sort toujours en héros. Cette course a toujours regroupé beaucoup de

chevaux entraînés en France et depuis qu’elle est labellisée étape du Crystal

Cup, elle est devenue un vrai challenge international. Une fois n’est pas

coutume, c’est un français qui s’y est imposé. Il s’agit du représentant de

Patrice Quinton, royal Fou (Le Balafré), qui était sur le papier la deuxième

chance de l’entraîneur de Dragey après Puncho (Medaaly). Royal Fou a pris

l’avantage à l’animateur principal et tenant du titre alpha Speed (Vertical

Speed) à huit cents mètres du but et n’a plus été inquiété pour finir. « Je ne

m’attendais pas à celui-là, et pourtant je savais qu’il allait bien courir,

nous a confié Patrice Quinton. Je suis absolument ravi et je pense qu’il

remettra son titre en jeu l’année prochaine. Concernant Puncho, je n'explique

rien encore. Je sais que ce terrain un peu lourd n’est pas celui qu’il

affectionne. Mais son jockey, David Cottin, m’a dit qu’à un tour de l’arrivée,

Puncho avait fait du bruit. Il était d’ores et déjà battu. Il est à revoir. »

Alpha Speed avait contre lui d’effectuer sa rentrée, alors que Royal Fou avait

déjà couru trois fois depuis le début du mois de juin, pour autant de succès.

Royal Fou est âgé de 6ans, mais est encore tout neuf. Il prenait part à la

dixième course de sa carrière seulement et il est apparu en pleine possession

de ses moyens. Il a offert à son jeune jockey, Marc-Antoine Dragon, la plus

belle victoire de sa carrière, la sixième de l’année et la quatrième avec Royal

Fou cette saison. « J’ai été au-dessus du lot toute la route, nous a confié le

jockey. En face, je sentais bien que j’avais encore beaucoup de ressources par

rapport aux autres concurrents et je n’ai eu qu’à filer la course. C’était la

première fois que je venais à Waregem, aussi bien en tant que visiteur que

jockey, et c’est incroyable ! Passer le poteau d’arrivée en tête avec une telle

foule qui vous acclame, c’est tout simplement phénoménal ! » Pour son baptême

en Belgique, Marc-Antoine Dragon a été gâté et il n’a pas manqué le

traditionnel passage dans le Gaverbeeck, tout comme l’entraîneur Patrice

Quinton.

 

Un super alpha Speed

Tenant du titre de ce Grand

Steeple-Chase des Flandres, Alpha Speed n’avait plus été revu en compétition

depuis sa chute dans le Gran Premio di Merano (Gr1). Jérôme Follain l’avait

préparé pour qu’il puisse défendre pleinement ses chances en Belgique et Alpha

Speed a fait plus que de la résistance. Le fils de Vertical Speed a pris la

course à son compte et n’a pêché que sur la fin de l’épreuve. « Il manquait

d’une rentrée, a expliqué Jérôme Follain. Je pense que la lutte aurait été plus

sévère si Alpha Speed avait eu une course préparatoire. Maintenant, il court

bien, il fait sa valeur, et cette course représente une bonne préparation pour

le "Grand Steeple" de Merano, qui était à la base son principal

objectif. » Son entraîneur et propriétaire, Jérôme Follain, était en tête du

classement général du Crystal Cup avant cette cinquième épreuve et a conforté

un peu plus sa place de leader, grâce à cette remarquable deuxième place. Alpha

Speed a finalement tenu en respect le pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé,

retour de nuit (Kapgarde), qui a eu du mal à changer de rythme dans le terrain

lourd, et Puncho, qui avait pris la troisième place l’an dernier.