2005 : une annee d’exception chez les pouliches

Autres informations / 25.09.2011

2005 : une annee d’exception chez les pouliches

En

remportant pour la troisième année consécutive les Sun Chariot Stakes (Gr1),

Sahpresa (Sahm) n’est pas seulement entrée dans l’histoire. Elle a aussi

démontré, une nouvelle fois, que la génération des femelles nées en 2005 était

hors norme. Avant elle, deux juments d’exception s’en étaient chargées. Zarkava

(Zamindar), qui s’est retirée au haras invaincue en sept sorties dont cinq Grs1,

restera comme LA phénomène de sa promotion, même si elle n’a paru en

compétition qu’à 2 et 3ans. En 2007, puis en 2008, nous n’avions d’yeux que

pour la crack de Son Altesse Aga Khan, conscients d’assister à des performances

dont on parlera encore dans plusieurs décennies. « Zarkava? J’y étais, je l’ai

vue… »

NATAGORA,

PAS SEULEMENT PRECOCE…

Dans son

ombre pourtant, d’autres pouliches de son âge réalisaient des choses peu

communes. Natagora (Divine Light) n’a jamais croisé Zarkava sur sa route. Plus

précoce, elle s’est illustrée dès le premier semestre de son année de 2ans,

remportant le Prix La Flèche (L) puis le Prix du Bois (Gr3) et le "Robert

Papin" (Gr2). Dans le Prix Morny (Gr1), elle n’a été devancée que par le

"déménageur" Myboycharlie (Danetime), avant de trouver la

consécration à Newmarket dans les Cheveley Park Stakes (Gr1), face aux seules

femelles. Elle battait Fleeting Spirit (Invincible Spirit), qui deviendra une

sprinteuse de premier plan, lauréate du July Cup (Gr1). Natagora n’était pas

qu’une 2ans "vite". À 3ans, elle a remporté les 1.000 Guinées de

Newmarket avant d’affronter les mâles dans le Prix du Jockey Club (Grs1),

prenant une remarquable troisième place. Ensuite, la grise de Stefan Friborg a

fait connaissance avec une certaine Goldikova (Anabaa).

GOLDIKOVA,

UNE SERIE LANCEE A DEAUVILLE

Goldikova

a été devancée par Zarkava dans la Poule d’Essai (Gr1), avant de ne prendre que

la troisième place, derrière Gagnoa (Sadler’s Wells), du Prix de Diane, en

raison d’une tactique offensive et d’un manque de tenue. Elle a remporté, comme

un signe du destin, son premier Gr1 à Deauville, dans le Prix Rothschild (Gr1).

Natagora prenait la troisième place. Les deux pouliches se rencontreront une

nouvelle fois dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), dominé par Goldikova,

alors que Natagora se contentait de la cinquième place. La championne des

frères Wertheimer ira ensuite remporter son premier Breeder’s Cup Mile (Gr1) à

Santa Anita, alors que la pensionnaire de Pascal Bary buttera sur Paco Boy (Desert

Style) dans le Prix de la Forêt (Gr1) avant de conclure sa carrière à Hongkong.

SAHPRESA,

A PAS DE LOUP

L’année

suivante, en 2009 donc, c’est également dans le Prix Rothschild qu’une certaine

Sahpresa fait sa première apparition au plus haut niveau. La protégée de

Rodolphe Collet, qui n’a débuté qu’au mois de juillet de ses 3ans, a déjà gagné

deux Listeds, dont le Prix de Montretout. Elle se présente à Deauville auréolée

d’une deuxième place dans le Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3). Elle prendra

la quatrième place du "Rothschild", laissant le podium à Goldikova,

Elusive Wave (Elusive City) et Proviso (Dansili), une autre native de 2005 de

qualité. La casaque Abdullah a d’ailleurs connu une belle réussite avec ses

pouliches de ce millésime ; en effet, outre Proviso, l’élevage Juddmonte a

"sorti" la même année Modern Look (Zamindar), quatrième de la Poule

d’Essai puis lauréate du Prix de Sandringham (Gr2), et Conference Call

(Anabaa), deuxième de Zarkava dans le Prix Marcel Boussac (Gr1). Sahpresa

remportera quelques semaines plus tard ses premiers Sun Chariot Stakes (Gr1),

alors que Goldikova continuera d’aligner les victoires dans les plus beaux

miles du monde…

TROIS

BRITANNIQUES QUI SORTENT DU LOT

Outre-Manche

aussi, la génération des femelles nées en 2005 réserve quelques perles. Dar Re

Mi (Singspiel), gagnante du Prix Minerve (Gr3), bute sur Zarkava dans le Prix

Vermeille 2008, puis sur les commissaires de France Galop l’année suivante !

Son palmarès compte tout de même trois Grs1, les Pretty Polly Stakes, les

Yorkshire Oaks et le Dubai Sheema Classic. Elle sera aussi cinquième de

"l’Arc" de Sea the Stars (Galileo) et première femelle. Lush Lashes

(Galileo) se retirera avec le même score, en devançant deux fois Dar Re Mi à

3ans, dans les Yorkshire Oaks et les Musidora Stakes (Gr3). Autre victime de

Zarkava dans la Poule d’Essai, Halfway to Heaven (Pivotal), troisième de ce

Gr1, n’aura pas une carrière aussi longue que les deux précédentes, mais, en se

retirant à 3ans, elle aura le temps de remporter également trois Grs1, les

Irish 1.000 Guineas, les Nassau Stakes, et les Sun Chariot. C’était donc juste

avant que Sahpresa ne prenne le pouvoir sur le Rowley Mile. La boucle est

bouclée…