Au revoir et merci “goldi”

Autres informations / 28.09.2011

Au revoir et merci “goldi”

C’est le

2 octobre 2011 que la reine Goldikova (Anabaa) va effectuer ses adieux au

public français. En effet, la championne de Freddy Head partira au haras à la

fin de la saison après un ultime run aux États-Unis. Ce 2 octobre, donc, son

public de Longchamp pourra profiter d’elle une dernière fois. Goldikova

s’engage dans le Qatar Prix de la Forêt (Gr1), une course qu’elle a déjà

remportée l’année dernière et au cours de laquelle elle avait reçu un vibrant

hommage. Car, à l’époque, il n’était pas encore écrit que la championne

poursuivrait sa carrière en 2011. Elle l’a fait, a glané deux Grs1 de plus et,

cette fois-ci, ses adieux seront les bons. « C’est une date qui compte

beaucoup, nous a confié Freddy Head, un moment important dans ma carrière. Des

chevaux comme Goldikova, on n’en compte pas beaucoup dans notre vie

professionnelle. J’ai eu la chance de l’avoir avec moi de 2 à 6ans, et elle a

toujours été la même. La vie sportive d’un cheval de course est assez courte ;

quand ils sont bons, la valeur d’élevage prime souvent sur la valeur sportive

et le risque qui l’entoure. Goldikova a eu la chance d’avoir un entourage très

sportif et la force de caractère de durer sans que son niveau sur la piste ne

s’atténue. On ne la verra plus courir en France après la journée de dimanche,

alors, oui, ça sera une émotion particulière. » Goldikova est une immense

championne. Depuis son premier triomphe dans un Gr1, le 3 octobre 2008 à

l’occasion du Prix Rothschild, elle n’a plus couru qu’à ce niveau et y compte

désormais vingt et une tentatives, pour quatorze succès. Cela fait d’elle le

cheval le plus titré d’Europe devant Dahlia (Vaguely Noble) et elle court

encore pour le plus beau palmarès au monde. Mais, pour cela, elle devra

remporter les deux dernières courses de sa carrière. Outre sa classe, Goldikova

doit son prestige à sa durée dans le temps. Même lorsqu’elle a été battue, elle

a inspiré un profond respect à ses observateurs et à ses adversaires. Demain, les

passionnés des courses hippiques raconteront qu’ils ont eu le plaisir de voir

en piste de grands champions. Les plus érudits citeront alors Zarkava, Sea the

Stars, Dalakhani, Frankel…mais le premier nom qui s’écrira sur les lèvres sera

celui de Goldikova, parce qu’elle aura fait rêver tous ces passionnés durant de

longues années.

LE

PALMARÈS

Course                                                Nbre

de victoires

Prix

d’Ispahan                                   2

Prix

Rothschild                                  4

Prix

Jacques Le Marois                      1

Prix de

la Forêt                                  1

Prix du

Moulin de Longchamp          1

Falmouth

Stakes                                 1

Queen

Anne Stakes                           1

Breeders’

Cup Mile                           3