Criterium de l’ouest-prix des fourrages thierry dutertre (l) : french fifteen poursuit son tour victorieux en province

Autres informations / 05.09.2011

Criterium de l’ouest-prix des fourrages thierry dutertre (l) : french fifteen poursuit son tour victorieux en province

Wissembourg,

Châteaubriant, le Lion-d’Angers et maintenant Craon. French Fifteen (Turtle

Bowl) écume la province avec réussite et il vient d’enregistrer un quatrième

succès en cinq sorties à son palmarès. Le premier au niveau Listed après avoir

enlevé une "G", une "F", puis une "D". Un peu brillant

dans le sillage de la favorite, Dear Lavinia (Grand Slam), il l’a finalement

débordée assez sûrement dans la phase finale. 

D’autant plus facilement que la pensionnaire de Jean-Claude Rouget a un

peu faibli pour finir. « C’est un vrai globe-trotter sur les hippodromes de

province, racontait après la course Nicolas Clément, son entraîneur. Il aime

bien voyager, mais maintenant qu’il a gagné sa Listed, je ne sais pas où nous

allons pouvoir courir ! Il va sûrement venir tenter sa chance à Paris, dans un

Groupe ou une Listed ouverte aux gagnants à ce niveau. Je suis très content de

cette victoire, car French Fifteen appartient à Raymond Tooth, un nouveau

propriétaire. C’est un cheval un peu délicat, alors je félicite toute mon

équipe qui a fait du très bon travail avec lui. C’est toujours un plaisir de

gagner à Craon qui est un beau symbole des courses, avec du public et une bonne

ambiance. » Concernant Dear Lavinia, Christophe Soumillon, son jockey,

analysait : « Elle restait sur une course un peu dure à Deauville [3e du Prix

Six Perfections (L), le 30 juillet, ndlr]. Cela l’a certainement un peu marquée

et elle n’a pu se montrer aussi percutante que d’habitude. Néanmoins, elle

court très bien. J’ai réussi à aller devant en la gardant à sa main. Elle s’est

bien détendue, mais aujourd’hui, elle n’a pas mis le coup de reins qu’elle a

l’habitude de donner. Nous sommes malgré tout battus par un bon poulain et il

n’y a pas de honte à avoir. »

LADY

ASCOT PREND UNE BONNE TROISIEME PLACE POUR SON NOUVEL ENTOURAGE

Achetée

"à réclamer" pour la somme de 50.119 € par son nouvel entourage, Lady

Ascot (Excellent Art) a réussi une très bonne performance pour son coup d’essai

sous ses nouvelles couleurs. Elle prend une plaisante troisième place. Son

jockey, Fabien Lefebvre, nous a confié : « Elle s’est beaucoup précipitée en

début de parcours. Elle s’est ensuite bien relâchée et était plus posée. Au

début de la dernière ligne droite, je pensais pouvoir gagner. Mais les autres

concurrents ont placé une accélération à laquelle je ne m’attendais pas. Je

pense qu’elle va évoluer et qu’elle réussira à en gagner une facilement quand

nous parviendrons à la calmer dès la sortie des boîtes. »

UN

DESCENDANT DE ZAHRA

Élevé

par les époux Forien au Haras de la Reboursière et de Montaigu, French Fifteen

est un fils de l’étalon maison Turtle Bowl. La mère de French Fifteen est

Spring Morning (Ashkalani), gagnante deux courses et dont French Fifteen est le

quatrième produit ainsi que le premier gagnant au niveau black type. En

décembre 2010, Spring Morning a été achetée 4.500 € par Winning Bloodstock

Agency à Arqana. Spring Morning est une fille de Zarzaya (Caro), qui n’a pas

couru, mais est devenu la génitrice de Zaydiya (Shernazar), gagnante du Grand

Prix de la Ville de Nantes (L) et deuxième du Prix Cléopâtre (Gr3).  Surtout, Zarzaya est une fille de Zahra

(Habitat), seule fille de la championne Petite Étoile (Pétition) et aïeule de

Zarkava (Zamindar).