La coupe de marseille (l) : arizona run justifie la confiance placee en lui

Autres informations / 10.09.2011

La coupe de marseille (l) : arizona run justifie la confiance placee en lui

On vient

pour gagner », a confié avant la course Frédéric Rossi, entraîneur d’Arizona

Run (Hurricane Run), candidat à la Coupe de Marseille (L). Favori de l’épreuve,

le poulain de Jean-Claude Seroul a très sûrement justifié la confiance et

l’estime de ses supporters en signant sa deuxième victoire au niveau Listed. Il

s’était en effet imposé dans le Derby du Languedoc (L) ce printemps. Mieux sur

2.000m, Arizona Run a pu s’exprimer totalement pour effacer sa dernière contre

performance sur un terrain trop souple et une distance un peu longue. « Lors de

sa dernière course, il affrontait un bon lot, a déclaré Frédéric Rossi. J’étais

déçu car je pensais que l’on pouvait au moins terminer à la deuxième place.

Mais le terrain et la distance était en cause. C’est vrai qu’il y a eu un léger

incident à l’entrée de la ligne droite, mais cela lui a permis de respirer pour

bien finir. C’est un poulain qui ne gagnera jamais de loin. » Attentiste au

sein du peloton, bien détendu, Arizona Run a entamé son effort à l’entrée de la

ligne droite, bien qu’un peu gêné. En progression, il a alors pris l’avantage

pour gagner nettement. Désormais double gagnant de Listed, Arizona Run devra

s’essayer, tôt ou tard, au niveau supérieur, même si le Grand Prix de

Marseille-Borély (L) semble taillé pour lui. Brillante lauréate du Grand Prix

du Lion d’Angers (L), Katmandoune (Country Reel) poursuit ses progrès et les

confirme en prenant une bonne deuxième place. Après avoir bénéficié d’un

excellent parcours, dans le dos des leaders, à la corde, elle a offert une vive

résistance à Arizona Run.

DECEPTION

DE FESTEIRO

Objet

d’une prise peu avant le départ, l’espagnol Festeiro (Fol Parade) était

magnifique au rond de présentation. Dans le parcours, il a voyagé nez au vent,

à mi-peloton, lui qui aime d’ordinaire musarder à l’arrière-garde, caché. Venu

vite en troisième épaisseur, dans le tournant final, il a logiquement demandé à

souffler dans la ligne droite. Il était le dernier partant de son entraîneur

Mauricio Delcher Poulies, qui part à la retraite, et il n’a assurément pas fait

sa course.

UN

ARRIERE PETIT-FILS D’ABSURDE

Élevé

par le Gestu¨t Ammerland, Arizona Run est un fils d’Arizona Sun (Spinning

World), pouliche de vitesse qui a gagné le Prix des Sorbiers (B) – une course

remportée en son temps par le gagnant de Gr1 Equiano (Acclamation) -à

Chantilly. Arizona Run est son premier produit. Deuxième mère d’Arizona Run,

Abime (Woodman) a produit Aristote, que l’on connaît bien dans les gros

handicaps. La troisième mère d’Arizona Run est Absurde, qui a gagné le Prix de

la Grotte (Gr3) et a également terminé deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1).