Le japon dans "l’arc

Autres informations / 13.09.2011

Le japon dans "l’arc

En 1998,

Seeking the Pearl et Taiki Shuttle ont remporté respectivement les Prix Maurice

de Gheest et Jacques Le Marois (Grs1) à Deauville. Leurs victoires ont inspiré

les professionnels nippons qui n’ont pas hésité à tenter leur chance dans le

Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). En 1999, El Condor Pasa est passé tout près de

la victoire, obligeant Montjeu à puiser dans ses réserves pour aller le

chercher. Avec Nakayama Festa (Stay Gold) l’an dernier, c’est le concurrent

japonais qui a obtenu le meilleur classement dans "l’Arc", deuxième.

Voici en tableau les performances des nippons dans le championnat du monde des

pur-sang ainsi que leurs performances précédentes. Le tableau nous révèle que

les deux seuls japonais qui ont joué un rôle dans "l’Arc" avaient

couru à Longchamp auparavant, passant par le Prix Foy (Gr2). El Condor Pasa était

même arrivé au printemps, gagnant le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Cette

année, Hiruno d’Amour (Manhattan Café) et Nakayama Festa ont aussi couru le

"Foy". Et ils ont les moyens d’améliorer le résultat des japonais

dans "l’Arc".

An.      Cheval                                                Perf.

précédente                     Perf."l’Arc"

2010    Nakayama Festa                                2e Qatar Prix Foy (Gr2)         2e

2008    Meisho Samson                                  2e Takarazuka Kinen (Gr1)    10e

2006    Deep Impact                                      1er

Takarazuka Kinen (Gr1) Disqu.

2004    Tap Dance City                                  1er Takarazuka Kinen (Gr1) Non placé

2002    Manhattan Café                                 1er Tenno Sho (Gr1)              Non placé

1999    El Condor Pasa                                  1er Prix Foy (Gr2)                  2e