Leopardstown (ie), red mills irish champion stakes (gr1) : so you think et snow fairy nous offrent un duel a la hauteur de leur classe

Autres informations / 04.09.2011

Leopardstown (ie), red mills irish champion stakes (gr1) : so you think et snow fairy nous offrent un duel a la hauteur de leur classe

Les

Irish Champion Stakes (Gr1) se sont conclus sur un duel passionnant entre le

champion irlandais So You Think (High Chaparral) et la reine anglaise Snow

Fairy (Intikhab). Un match entamé à l’entrée de la ligne droite de

Leopardstown. A ce moment du parcours, So You Think a relayé sans aucune

difficulté son leader Roderic O’Connor (Galileo). Très facilement, il a pris du

champ sur ses rivaux qui n’ont pu le suivre…à l’exception de Snow Fairy,

déboitée par Lanfranco Dettori. La protégée d’Ed Dunlop a alors prolongé son

effort pour inquiéter So You Think. Mais, incroyablement dur à la lutte, le

protégé d’Aidan O’Brien a conservé le meilleur et signé une huitième victoire

de Gr1. Egalement, il a imité son père High Chaparral, vainqueur de la course

en 2003, avant de prendre la troisième place du Prix de l’Arc de Triomphe

(Gr1). Une épreuve qui est envisagée pour So You Think, même si son entourage

hésite avec deux épreuves du British Champions Day. « So You Think est un grand

cheval et Snow Fairy est une grande pouliche également donc c’était une grande

course, a confié John Magnier, copropriétaire du vainqueur. C’est un cheval

avec lequel nous sommes gâtés pour choisir nos courses. Il pourrait courir les

Queen Elizabeth II Stakes ou bien les Champion Stakes à Ascot ou encore

participer à l’Arc. On ne peut jamais dire jamais, mais un voyage en Australie

n’est pas imminent. » Grâce au succès de So You Think ce samedi, Aidan O’Brien

a gagné pour la septième fois le Gr1 irlandais. Il a déclaré à la presse

anglaise : « Cela fait longtemps qu’il court sans interruption et nous lui

avions accordé un bon break. Nous pouvions donc être inquiets à ce sujet, mais

il nous a rassurés. Nous verrons dans la semaine vers quelle course il

s’orientera. C’est vraiment un cheval incroyable. Il est maintenant plus calme

dans le rond de présentation, il est plus mature aussi. »

SO YOU

THINK, UN LUTTEUR EXCEPTIONNEL

Vainqueur

du Critérium International (Gr1) l’an dernier, Roderic O’Connor a pris le

commandement dès la sortie des stalles, jouant pleinement son rôle de leader.

Notons au passage qu’il est toujours troublant de voir un gagnant de Gr1 à 2ans

« finir » en leader à 3ans… Le plus haut niveau est impitoyable ! So You Think

s’est placé dans le sillage de Roderic O’Connor, suivi par Snow Fairy. Famous

Name (Dansili) a évolué en dehors, précédant Dunboyne Express (Shamardal) et

Recital (Montjeu), qui a tiré durant tout le parcours. A l’entrée de la ligne

droite, Roderic O’Connor s’est éclipsé, laissant So You Think prendre

l’avantage. Il l’a gardé jusqu’au bout, malgré les attaques constantes de Snow

Fairy. Cette victoire confirme que So You Think est un champion, doublé d’un

lutteur exceptionnel. En effet, c’est à la lutte qu’il a gagné à la fois les

Eclipse Stakes et ces Irish Champion Stakes. C’est également en luttant qu’il a

subi sa seule défaite en Europe, dans les Princes Of Wales’s Stakes (Gr1), où

il a concédé la victoire de peu au regretté Rewilding (Tiger Hill).

LA VRAIE

SNOW FAIRY REPOND « PRESENT » !

Après

avoir marqué son principal rival So You Think tout au long du parcours, Snow

Fairy a démontré qu’elle était toujours la grande pouliche que l’on connaît.

Celle qui a aligné quatre succès de Grs1 l’an passé. Avec seulement trois

sorties cette année, elle est fraîche et apte à réaliser un automne flamboyant,

de 2.000m à 2.400m. « Je suis vraiment fier d’elle, a avoué Ed Dunlop. Elle est

bien revenue et a probablement signé la meilleure performance de sa carrière. »

FAMOUS

NAME REALISE L’UNE DE SES MEILLEURES VALEURS

Deuxième

du Prix du Jockey Club (Gr1) de Vision d’Etat, Famous Name a répété sa

meilleure valeur pour terminer troisième. Avant le coup, au papier, cette place

était accessible pour le pensionnaire de Dermot Weld. Et bien qu’il ait eu un

parcours nez au vent, il a réussi à terminer courageusement, sans être

découragé par les deux premiers qui ont conclu six longueurs devant lui. Sa

prédilection pour la piste de Leopardstown, où il compte neuf victoires, a

certainement joué dans sa bonne course de samedi.