Longines grosser preis von baden (gr1) : maria royal defie des grands d’europe

Autres informations / 04.09.2011

Longines grosser preis von baden (gr1) : maria royal defie des grands d’europe

La 137e

édition du Grosser Preis von Baden (Gr1), sponsorisée par Longines tout comme

le Prix de Diane, rassemble un plateau de grande classe, dans lequel s’est

invitée la protégée d’Alain de Royer Dupré Maria Royal (Montjeu). La lauréate

du Prix de Royallieu (Gr2) 2010 tente sa chance dans ce Gr1, un mois après

avoir fait une rentrée dans une Listed deauvillaise. Maria Royal s’essaye pour

la deuxième fois au niveau Gr1, dix mois après avoir pris la quatrième place du

Prix Royal Oak (Gr1), une épreuve pour stayers longue de 3.100m. Cette fois-ci,

c’est sur la distance classique de 2.400m qu’elle s’engage et face à cinq

adversaires qui ont pour la plupart déjà remporté au moins un Gr1. Maria Royal

tente un grand pari et elle va devoir sortir le grand jeu pour espérer jouer un

rôle à l’arrivée.

JOSHUA

TREE, LE GRAND VOYAGEUR

Sur les

six partants de cette épreuve, quatre ont déjà triomphé dans un Gr1. Commençons

par l’ancien pensionnaire d’Aidan O’Brien Joshua Tree (Montjeu), qui est

désormais sous les ordres de Marco Botti. Il a remporté l’année dernière le

Canadian International (Gr1) sur la piste de Woodbine. Deuxième de l’ancien

pensionnaire d’André Fabre French Navy (Shamardal) pour sa rentrée, il dispose

d’une première chance.

NIGHT

MAGIC, LA TENANTE DU TITRE

En 2010,

c’est la pensionnaire de Wolfgang Figge Night Magic (Sholokhov) qui s’imposait

dans cette épreuve et cette année, elle revient défendre son titre.

Irréprochable à chacune de ses sorties, elle reste sur une quatrième place dans

le Grosser Preis von Berlin (Gr1).

DANEDREAM

DOIT CONFIRMER

Très

facile lauréate du Grosser Preis von Berlin, Danedream (Lomitas) doit confirmer

ce succès pour s’affirmer comme une grande championne. Lauréate des Oaks

d’Italia (Gr2) et troisième du Derby italien (Gr2), Danedream a survolé

l’opposition en dernier lieu, laissant le bon Scalo (Lando) à cinq longueurs.

Danedream a de la classe à revendre et devrait faire figure de logique

favorite. Dans le cas d’un succès, on pourrait l’imaginer au départ du Qatar

Prix de l’Opéra (Gr1) ou même du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), en vue

duquel ce Grosser Preis von Baden constitue un bon tremplin.

WALDPARK,

EN DERBY WINNER

Vainqueur

de ses quatre premières courses dont un sacre dans le Deutsches Derby (Gr1) à

Hambourg, Waldpark (Dubawi) n’a connu la défaite que dans le Prix Guillaume

d’Ornano (Gr2) cet été à Deauville. Ce protégé d’Andreas Wöhler est le meilleur

poulain de 3ans allemand et va tenter d’effacer son mauvais souvenir

deauvillais. Il terminait sixième, à une petite longueur de la championne

Golden Lilac (Galileo). Dans le Derby, Waldpark dominait nettement Silvaner

(Lomitas), un vainqueur de Gr3 qui est aussi de la partie ce dimanche à

Baden-Baden.