Maisons-laffitte, mardi - prix d’arenberg (gr3) : triomphe total pour guy pariente et son etalon kendargent

Autres informations / 14.09.2011

Maisons-laffitte, mardi - prix d’arenberg (gr3) : triomphe total pour guy pariente et son etalon kendargent

Le

succès est total pour Guy Pariente après l’arrivée du Prix d’Arenberg (Gr3). Le

propriétaire-éleveur remporte son premier Groupe en plat avec Restiadargent qui

devance son autre représentante Kendam. Deux pouliches qu’il a élevées, toutes

deux filles de son étalon Kendargent, stationné dans son Haras de Colleville.

Egalement, il s’agit de la première production de cet étalon, dont trois des cinq

produits ayant couru ont déjà ouvert leurs palmarès. Cette première victoire de

Groupe pour Kendargent avec sa première production confirme l’excellent début

en compétition de ses produits. Cela fait neuf ans que Guy Pariente attendait

un premier succès de Groupe, après plusieurs accessits. Sa réussite ce mardi

est donc méritée lui qui a beaucoup investi dans les courses et dans l’élevage.

« C’est un magnifique doublé pour Guy Pariente, nous a déclaré Henri-Alex

Pantall, entraîneur des deux pouliches. La dernière fois, Restiadargent nous

avait un peu déçus mais cela s’était mal passé et la pouliche avait tiré.

Cependant, elle était victime d’une déchirure musculaire. Nous avions alors

l’ambition de courir le Prix Morny avec elle. C’est une pouliche vite. On

voulait la rallonger après sa victoire à Chantilly, car la manière dont elle

s’était imposée nous avait fait penser qu’elle pouvait tenir une distance plus

longue. Elle devrait rester sur les courtes distances. » Rappelons que

Restiadargent avait déjà été la première lauréate de Kendargent, c’était en mai

dernier à Chantilly. Guy Pariente avait insisté pour que sa deuxième pouliche,

Kendam, participe à ce Groupe. Celle-ci est passée proche d’une victoire.

Henri-Alex Pantall a expliqué au sujet de sa protégée : « Il fallait la

remettre en confiance car elle avait été gênée à La Teste. Elle est courageuse

et fournit une belle fin de course. Son propriétaire a eu raison de m’inciter à

la courir dans ce Groupe. »

MAXIME

GUYON : « ELLE EST BEAUCOUP MIEUX SUR 1.100M CAR C’EST UNE POULICHE DE VITESSE

»

Restiadargent

avait montré sa qualité en gagnant sa "B" par six longueurs. Son

entraîneur nous a donné les raisons de sa quatrième place dans le Prix Six

Perfections (L). Mardi, elle a démontré toute sa qualité pour l’emporter avec

une marge de progression évidente. Son jockey a expliqué : « Elle est beaucoup

mieux sur 1.100m car c’est une pouliche de vitesse. La dernière fois, elle

avait très bien couru avant de craquer dans les deux cents derniers mètres.

Elle confirme que la distance lui convient bien. C’est magnifique pour le

propriétaire de signer un jumelé dans une course aussi importante. » Postée

dans le sillage de Luv u Forever (Multiplex) qui emmenait le peloton extérieur,

Restiadargent est passée à l’attaque à la Girafe, suivie dans son effort par

Kendam. Toutes deux ont bien prolongé leurs efforts jusqu’au bout.

CALAHORRA

DEFAVORISEE PAR LE MANQUE DE RYTHME

Lauréate

du Prix de la Vallée d’Auge (L), Calahorra (Soave) tentait logiquement sa

chance dans les Groupes. Son métier et sa vitesse lui ont permis de fournir sa

valeur, même si le manque de rythme l’a contrariée dans le parcours. Bien

qu’ayant déjà couru neuf fois, elle semble être encore un peu verte dans sa

façon d’accélérer, ce qui laisse supposer qu’elle sera meilleure avec le temps.

Son mentor Christian Baillet nous a déclaré : « Je pensais que nous allions

avoir une course à l’anglaise et que les britanniques allaient donner du rythme

à la course. Finalement, ce n’a pas été le cas. Elle est surtout battue par le

manque de rythme. Enfin, on ne peut pas lui demander l’impossible. Elle a gagné

une Listed et s’est maintenant placée dans un Groupe. C’est très bien. »

DECEPTION

D’EDEN’S DRIFT

Favori

de ce Prix d’Arenberg, Eden’s Drift (Bachelor Duke) devait courir le Darley

Prix Morny (Gr1), mais il avait été déclaré forfait le matin de la course.

L’impression qu’il avait laissée, lorsqu’il avait ouvert son palmarès à

Deauville, était très bonne. Mais il ne l’a pas confirmée en piste. Rapidement

en tête du peloton de la corde, il s’est trouvé sans réaction au moment de

changer de vitesse.

UNE

SOUCHE "LAGARDERE"

Les deux

premières ont donc été élevées par Guy Pariente et sont des filles de

Kendargent qui faisait encore la monte l’an dernier pour 1.000€ au Haras de

Colleville. La gagnante, Restiadargent, provient d’une souche

"Lagardère". Sa mère Restia (Montjeu) avait été achetée 10.000€ aux

ventes Arqana en février 2008. Restiadargent est son premier produit. Suivent

ensuite deux mâles par Kendargent, Jeudargent, un yearling et Tresordargent, né

cette année. Deuxième mère de Restiadargent, Restifia (Night Shift) avait gagné

quatre de ses cinq courses, dont le Prix Caravelle (L). Ses deux produits qui

ont couru ont gagné leur course.