Michael jarvis n’est plus

Autres informations / 21.09.2011

Michael jarvis n’est plus

Décrit

dans la presse britannique comme étant une flat legend – une légende en plat –

l’entraîneur Michael Jarvis est mort mardi, à l’âge de 73 ans. Il avait pris sa

retraite au mois de février. Ce n’était pas un secret, il souffrait d’un cancer

de la prostate qui a gagné le combat. Classique en Angleterre, Michael Jarvis

l’était aussi en France. En 2000, il avait sellé Holding court, gagnant du

"Jockey Club" (Gr1) de bout en bout. Onze ans plus tôt, en 1989, il

avait aussi remporté "l’Arc de Triomphe" avec Carroll House. Ces deux

gagnants, qui ne sont pas vraiment restés dans toutes les mémoires, illustrent

bien les coups d’éclat dont était capable l’entraîneur anglais. Outre-Manche,

son palmarès compte trois Haydock Sprint Cup, les 1.000 Guinées et un millésime

des "Oaks" notamment. Michael Jarvis, c’est quasiment cinquante ans

au top-niveau. Sa première victoire de Gr1, c’était avec Tudor Music dans le

Haydock Sprint Cup en 1969. La dernière, c’était avec pressing en 2007 dans le

Premio Roma (Gr1). Entre temps, outre Holding Court et Caroll House, Michael

Jarvis a brillé avec Rakti, quadruple gagnant de Gr1. Ces dernières années, il

avait réussi des raids victorieux sur notre sol, avec Opinion Poll dans le Prix

La Moskowa (L), et Harland dans le Prix Eugène Adam (Gr2). Lorsqu’il a pris sa

retraite, Michael Jarvis a donné les clés de son établissement à Roger Varian,

qui a plus d’une centaine de chevaux sous sa responsabilité (115 en début

d’année 2011).