Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de craon - grand prix des aqps : sun des mottes, un rayon de soleil a longchamp

Autres informations / 08.09.2011

Prix de craon - grand prix des aqps : sun des mottes, un rayon de soleil a longchamp

Le Grand

Prix des AQPS édition 2011 a souri à une jument de 5ans, Sun des Mottes

(Adnaan), élève de Joël Poirier. Sun des Mottes a bénéficié d’un parcours sur

mesure, dans le sillage de l’animateur, Soft Drink (Dark Moondancer), qui a vraisemblablement

donné trop de rythme à l’épreuve. Le peloton s’est rapidement effilé sous

l’impulsion de la pensionnaire de François Doumen et Sun des Mottes a pu

galoper librement, sans que personne ne vienne la taquiner durant le parcours.

Elle court avec un bonnet sur les oreilles et se montre parfois un peu

brillante. Mais aujourd’hui, tout s’est passé comme dans un rêve et elle a

offert une première victoire – à Longchamp – à son jockey, Fabrice Veron. «

J’ai souvent été deuxième ici et je ne parvenais pas à gagner, raconte le

jockey. Aujourd’hui, c’est fait, avec la meilleure AQPS que j’aie montée de ma

vie. On a eu une course de rêve derrière le leader et je savais qu’elle avait

quatre cents mètres d’accélération ; personne n’était venu avant, alors j’ai pu

placer sa pointe et ça s’est bien passé. » Lorsque Sun des Mottes est passée à

la vitesse supérieure, elle a instantanément lâché ses poursuivants puis s’est

bien allongée et a finalement passé le poteau d’arrivée avec deux longueurs et

demie sur la favorite Tokana (Khalkevi). Terreur (Raintrap) a quant à lui pris

la troisième place.

LA BELLE

HISTOIRE DE SUN DES MOTTES

Sun des

Mottes a été élevée dans le Maine-et-Loire par la famille Poirier. Elle a

rapidement montré de la qualité sur la piste, faisant partie des meilleures

pouliches de sa génération à 3ans. « En fin d’année de 3ans, elle a gagné une

course B, puis est tombée malade avant de courir une autre bonne "B"

à Durtal, où elle a tout de même fini deuxième », raconte Arnaud Poirier. «

C’est une jument qu’on a toujours estimée et elle a été vendue à David Pipe

pour passer sur les obstacles. Elle ne s’est pas du tout acclimatée et n’a fait

que des contre-performances. Nous l’avons alors rachetée à un très bon prix,

pour qu’elle devienne poulinière. Son entourage britannique nous l’avait vendue

comme une pouliche inapte à la course. Nous lui avons alors fait voir un

vétérinaire qui nous a dit qu’elle était en parfaite santé. C’est là que nous

avons décidé de la monter à nouveau. Elle était devenue très difficile dans son

comportement, mais elle n’avait rien perdu de sa classe et maintenant elle

remporte le Grand Prix des AQPS. »

LE

MEILLEUR PRODUIT DE LA FRATRIE

Sun des

Mottes est issue du même élevage que Jazz des Mottes (Dadarissime), vainqueur

par deux fois de ce Grand Prix des AQPS, mais est issue d’une famille

maternelle différente. Elle doit son statut d’AQPS à son père de mère Useful,

autrement, toute sa famille est pur-sang anglais. Ingrid des Mottes, sa mère,

provient donc d’un croisement à l’envers. Sun des Mottes est son troisième

produit, après avoir donné naissance à Royce des Mottes (Maresca Sorrento), une

bonne jument de plat qui a gagné la course B de Durtal que Sun des Mottes

n’avait pu remporter en raison d’un virus. En dix-sept sorties, Royce des

Mottes a triomphé à six reprises et s’est placée neuf fois à l’une des cinq

premières places. Après Sun des Mottes, Ingrid des Mottes a donné un 3ans,

Umberto d’Ycy (Charming Groom) et un 2ans, Vasco d’Ycy (Equerry).