Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de l’orleanais : trois champions effectuent leur retour

Autres informations / 09.09.2011

Prix de l’orleanais : trois champions effectuent leur retour

Traditionnellement,

le Prix de l’Orléanais était la course que sélectionnait Bernard Sécly pour

faire rentrer son crack Al Capone II (Italic). Nous nous sommes donc habitués à

voir des champions en steeple-chase effectuer leur retour dans cette épreuve

et, cette année, nous sommes très bien servis. C’est dans cette course que le

champion Rubi Ball (Network) va effectuer son retour à la compétition,

exactement comme l’année dernière. Il s’était imposé dans l’édition 2010 du

Prix de l’Orléanais, préparant de loin son sacre dans le Prix La Haye Jousselin

(Gr1). Mais, en 2011, il va devoir affronter de très bons chevaux d’obstacle, à

l’instar de Doumaja (Cadoudal), qui a longtemps été son dauphin en

steeple-chase ces derniers temps, concluant notamment troisième du Prix La Haye

Jousselin. L’épreuve prend encore plus d’ampleur avec la participation de Kap

Dream (Kapgarde). Le champion en herbe de Joël Boisnard n’a plus été revu

depuis son succès dans le Prix Fondeur (L) l’année dernière. Kap Dream a tout

d’un grand champion, mais s’était blessé à l’entraînement en début d’année,

alors qu’il se préparait pour effectuer sa rentrée. Kap Dream a l’étoffe d’un

gagnant de Groupe sur les gros obstacles et il va passer un test grandeur

nature face à deux des meilleurs sauteurs d’Auteuil. Dans cette épreuve, nous

suivrons aussi avec intérêt la course de Saint Mat, le protégé de Philippe

Peltier. Ce fils de Saint des Saints n’a pas été épargné par les blessures

depuis ses débuts en compétition, mais a toujours montré de la classe. Il

affronte l’élite des sauteurs, ce qui donnera une idée à son entourage de sa

vraie valeur. Notons qu’il est le propre frère de Saint Macaire, vainqueur de

Gr2 et Gr3, et le demi-frère de Sleeping Mat (Sleeping Car), qui vient de faire

une démonstration la semaine dernière à Auteuil.