Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de nantes : gorgeous sixty s’affirme comme une pouliche de premier plan

Autres informations / 30.09.2011

Prix de nantes : gorgeous sixty s’affirme comme une pouliche de premier plan

Les

battues des deux pelotons du Prix Finot (L) se retrouvaient dans le Prix de

Nantes, ce jeudi à Auteuil. C’est Gorgeous Sixty (Touch of the Blues) qui s’est

imposée devant Chegei Has (Kahyasi), deux pouliches qui avaient respectivement

pris les deuxième et troisième places du même peloton du Prix Finot. Gorgeous

Sixty a rapidement pris la tête des opérations et a mené à une allure modérée.

Elle a accélér progressivement le rythme dans la ligne d’en face et a commencé

à faire la différence en entrant dans le dernier virage. C’est à ce moment

précis que la pouliche de Yannick Fouin a pris plusieurs longueurs sur Chegei

Has. Mais cette dernière ne s’est pas avouée vaincue et a tenté de s’accrocher.

Gorgeous Sixty avait toutefois beaucoup de ressources pour finir et, une fois

le dernier obstacle franchi, elle s’est détachée, passant le poteau avec une

bonne dizaine de longueurs d’avance sur Chegei Has. « C’est une pouliche douée,

qui a compris rapidement ce qu’on lui demandait, nous a confié Yannick Fouin.

Elle a dominé de la tête et des épaules et, maintenant, elle a le droit

d’affronter les meilleures de sa génération. » D’après ce qu’elle a montré

aujourd’hui, Gorgeous Sixty a la pointure nécessaire pour affronter les

meilleures pouliches de 3ans, dont la hiérarchie n’est pas définitivement

installée. À distance de Chegei Has, qui a beaucoup mieux couru que lors de ses

débuts, c’est Ma Filleule (Turgeon) qui a pris la troisième place. La pouliche

de Jerry Planque venait de débuter par un même accessit à Senonnes.

GORGEOUS

SIXTY, UN ACHAT DE SON ENTRAINEUR

Yannick

Fouin est l’entraîneur de Gorgeous Sixty mais a aussi été son acheteur. Il

s’est porté acquéreur de cette pouliche aux ventes de yearlings d’octobre, pour

la somme de 9.000 €.Sa mère, par Exit to nowhere, n'était pas très bonne en

course, mais elle a donné quatre vainqueurs – dont Gorgeous Sixty – sur sept poulains

en âge de courir, aucun d'entre eux ne se démarquant néanmoins dans les bonnes

courses. En revanche, à partir de la deuxième mère, le pedigree est nettement

plus intéressant puisque cette dernière a donné Jelani (Darshaan), gagnant de

Listed et quatrième du Derby (Gr1). La quatrième mère est aussi la génitrice de

l'une des plus grandes juments de tous les temps, Miesque.