Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix des chenes (gr3) : la fulgurante ascension de vizir bere

Autres informations / 18.09.2011

Prix des chenes (gr3) : la fulgurante ascension de vizir bere

C’est

dans les épreuves "à réclamer" et pour l’entraînement de Bruno de

Montzey que Vizir Bere (Hurricane Cat) a débuté sa carrière. Pour sa deuxième

course à ce niveau, il a été acheté par Didier Prod’Homme qui a mis un bulletin

à 25.055€ pour l’obtenir. Au total, six bulletins avaient été déposés, après sa

troisième place dans le Prix de Chanteloup. L’engouement autour de Vizir Bere

est amplement justifié par sa victoire dans le Prix des Chênes (Gr3). Et ce,

cinq mois après avoir quitté les "réclamers". Progressivement, son

nouvel entraîneur lui a fait gravir les échelons pour atteindre le haut niveau

samedi. Dans les "Chênes", il a aussi bénéficié de la monte inspirée

de Christophe Soumillon qui lui a donné un parcours de rêve dans le sillage de

Saint Pellerin (Konigstiger), qui dirigeait les débats. Le jockey belge a sorti

Vizir Bere au bon moment et le poulain a pu prendre la mesure de Saint Pellerin

sur une accélération. « On se doutait que Saint Pellerin, qui avait gagné deux

fois en allant devant, se porterait au commandement, nous a expliqué Didier

Prod’Homme. On n’a pas voulu subir la course et il s’est retrouvé derrière le

leader, bénéficiant d’un bon parcours. La semaine dernière, il avait très bien

travaillé sur la ligne droite en gazon. On n’a pas voulu courir le Critérium du

Fonds Européen de l’Élevage (L) car il avait moins bien travaillé et il a

grandi durant l’été. Et puis, il est meilleur en bon terrain et le terrain

était lourd à Deauville. Maintenant, on va certainement aller sur le Critérium

International (Gr1). Vizir Bere est vraiment une bonne affaire. Il tient la

distance sans problème puisqu’il a de la tenue dans son pedigree. On retrouve

d'ailleurs le nom de Dahlia dans ce dernier. »

VIZIR

BERE JUSTIFIE LA GRANDE CONFIANCE DE SON ENTOURAGE

Christophe

Soumillon découvrait Vizir Bere et il s’en est parfaitement servi. Il a confié

au micro du cheval émetteur: « Il a eu une course idéale. J’ai eu la chance de

tomber sur un entraîneur très confiant qui m’a dit que Vizir Bere allait faire

une grosse performance. Je l’ai caché durant le parcours et il a bien réagi au

moment d’attaquer. Dans la descente, il m’a pris un peu le mors, mais j’ai été

contraint de reprendre, quand Olivier a fait avancer la course. Dans la phase

finale, il m’a bien plus en remettant une accélération. »

100% DE

REUSSITE POUR ALAIN REGNIER

Après la

course, Didier Prod’Homme a rappelé : « J’ai souvent réussi avec les chevaux de

Monsieur Régnier. Je ne lui achète jamais de yearlings et c’est toujours avec

des chevaux de « deuxième main » que je connais le succès. » Dans ce Prix des

Chênes, Alain Régnier a connu 100% de réussite. En effet, c’est l’étalon

Hurricane Cat, stationné dans son Haras de la Haie Neuve qui est le père de

Vizir Bere. Alain Régnier est aussi le coéleveur d’Olga Bere (Broadway Flyer),

la mère du poulain de Bryan Lynam. Également, il faut souligner que, tout comme

le champion Dabirsim (Hat Trick), Vizir Bere a été débourré et préentraîné par

le Haras du Saubouas.

SAINT

PELLERIN « BATTU PAR MEILLEUR »

Comme

lors de toutes ses sorties, Saint Pellerin s’est porté au commandement. Il a

bien accéléré à mi-ligne droite, mais rapidement, lorsque Vizir Bere est venu à

sa hauteur, on s’est rendu compte qu’il ne pourrait que se contenter de la

deuxième place. En effet, en allant devant à chacune de ses courses, il a

souvent infligé des K.O à ses rivaux et n’a pas eu l’habitude de lutter.

Sylvain Vidal, représentant de Gérard Augustin-Normand, nous a confié : « Nous

ne sommes pas déçus, il est battu par meilleur, même si nous avons emmené le

gagnant durant le parcours. Dans la ligne droite, le vainqueur avait plus de

vitesse. Il sera peut-être également meilleur en terrain souple. » Un peu perdu

au début de la ligne droite, Kadyny (Zamindar) s’est bien ressaisi dans la

ligne droite pour venir accrocher la troisième place.

LE

PREMIER GAGNANT DE GROUPE EN FRANCE D’HURRICANE CAT

En

gagnant le Prix des Chênes, Vizir Bere a apporté une première victoire de

Groupe en France à son père Hurricane Cat. Stationné au Haras de la Haie Neuve,

où il fait la monte pour 2.000€, Hurricane Cat a gagné un Gr3 à Newbury. Mère

de Vizir Bere, Olga Bere n’a gagné qu’une course à Vannes, sous l’entraînement

de Claude Rouget. Vizir Bere est son seul produit vainqueur, directement au

plus haut niveau. La troisième mère de Vizir Bere se nomme Dockage (Riverman).

Elle appartient à une souche de l’élevage du Prince Khalid Abdullah, tout comme

Known Alibi (Known Fact), deuxième mère de Vizir Bere. Dockage a donné

Docklands (Theatrical), d’où Rail Link (Dansili), vainqueur du Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1) 2006.