Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix du pin (gr3) : best dating repousse un peu plus ses limites

Autres informations / 05.09.2011

Prix du pin (gr3) : best dating repousse un peu plus ses limites

Trois

semaines après son facile succès dans le Grand Handicap de Deauville (L), Best

Dating (King’s Best)  a repoussé un peu

plus ses limites, en remportant le Prix du Pin (Gr3). Le 4ans de Stéphane

Wattel a refait toute la ligne droite pour venir s’imposer dans les dernières

foulées avec une certaine autorité. « La pluie nous a favorisé aujourd’hui et

le cheval est en très grande forme, nous a confié son entraîneur, à chaud. Il a

eu une course comme dans un rêve, et pourtant, on ne pensait pas pouvoir battre

Evaporation (Red Ransom). Il a très bien accéléré pour finir. » Best Dating a

longtemps attendu à l’arrière de peloton : « Le cheval était débordé en

partant, explique son jockey, Grégory Benoist, alors je n’ai pas eu trop de mal

à le détendre. On a filé Venomous (Red Ransom) toute la course qui n’avait pas

trop de ressources et il a placé un bon changement de vitesse. » La course a

été menée à vive allure par Invincible Viking (Invincible Spirit) qui jouait le

rôle de leader pour Venomous. Le pacemaker a été immédiatement suivi par Blue

Soave (Soave), qui galopait à sa main, tandis que le peloton s’organisait

derrière eux. L’arrivée s’est jouée au deuxième poteau et Invincible Spirit a

cédé assez rapidement, laissant alors Blue Soave lancer le sprint. La grande

favorite, Evaporation, est sortie du peloton pour filer au poteau, mais c’était

sans compter la très bonne fin de course de Best Dating, qui triomphe dans un

Gr3 pour sa première tentative à ce niveau. Il a finalement dominé Evaporation

dans les dernières foulées, tandis que Sommerabend (Shamardal) a pris la

troisième place devant Blue Soave, le premier 3ans à l’arrivée. Quant à

Venomous, il a dû se contenter de la cinquième place, contrarié par un terrain

souple qui ne lui convient pas.

EVAPORATION

A FAILLI NE PAS PRENDRE LE DEPART

Un

incident avant le départ a bien failli amputer cette épreuve de sa favorite

Evaporation. La pouliche de Carlos Laffon-Parias cherchait un premier succès au

niveau Groupe dans cette épreuve et a bien failli ne pas prendre le départ. «

Quand on est allé seller la jument, elle s’est retournée dans son box et s’est

assommée, nous a confié son mentor. Elle est restée K.O. très peu de temps. On

a longtemps hésité à la déclarer non partante et finalement, elle a bien pris

le départ. On est déçu et contrarié compte tenu des circonstances. Je pensais

vraiment que c’était son jour. Mais Olivier Peslier m’a dit qu’en montant à

cheval, il ne l’avait pas bien sentie, qu’elle n’était pas dans son état

normal. »

SOMMERABEND

CONTINUE SA PROGRESSION

Vainqueur

du Grand Prix Anjou-Bretagne (L) sur l’hippodrome de Nantes, Sommerabend

s’essayait pour la première fois dans un Groupe. Le protégé d'Ulf Stoltefuss

n’a pas démérité et a pris une très bonne troisième place. Il a un peu navigué

entre les chevaux dans la phase finale et a fini tout proche des deux premiers.

AUX

ORIGINES D’UNE FAMILLE CLASSIQUE

Elevé

par Gerrardstown Stud, Best Dating est passé par les ventes breeze-up d’Arqana

en mai 2009, où il a été vendu seulement 12.000 €. Ce fils de King’s Best, qui

est aussi le père de Workforce notamment, est le premier produit de Just

Special (Cadeaux Généreux), une gagnante de Listed outre-Manche qui s’est aussi

classée deuxième du Prix d’Astarté (Gr2) et troisième des Minstrel Stakes

(Gr3). Relatively Special (Alzao), la deuxième mère, est une lauréate des

Rockfel Stakes (Gr3), qui s’est aussi classée troisième des Irish 1.000 Guineas

(Gr1), des Nassau Stakes et des Sun Chariot Stakes (Grs2). Relatively Special

est aussi la soeur utérine de One So Wonderful, vainqueur des International

Stakes (Gr1) et des Sun Chariot Stakes (Gr2). Dans la généalogie de Best

Dating, on retrouve aussi en quatrième mère, One in a Million, qui a remporté

les 1.000 Guineas Stakes (Gr1) de Newmarket et les Coronation Stakes (Gr2),

avant de mettre au monde Milligram, une lauréate des Queen Elizabeth II Stakes

qui s’est aussi placée deuxième du Prix Marcel Boussac, des Irish 1.000 Guineas

et des 1.000 Guineas (Grs1).