Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix finot (l) (peloton a et b) : au tour des poulains d’entrer en scene

Autres informations / 14.09.2011

Prix finot (l) (peloton a et b) : au tour des poulains d’entrer en scene

Après

les pouliches vendredi, c’est au tour des poulains de débuter en obstacle dans

les Prix Finot (L). Comme chez les demoiselles, le nombre de candidatures a été

très élevé et l’épreuve a été dédoublée. Les origines d’obstacle se conjuguent

avec la classe de plat. Les deux courses devraient révéler de bons sauteurs.

USUAL

SUSPECTS, L’ATTRACTION

Dans le

peloton A, ils seront dix-neuf en piste parmi lesquels Usual Suspects

(Goldneyev), un pensionnaire de Guy Cherel. Le professionnel mansonnien tient

son protégé en bonne estime, lui qui a déjà eu sous sa responsabilité le frère

d’Usual Suspects, Surfing (Califet), gagnant en débutant de ce même Prix Finot.

Vainqueur de ses deux dernières courses en plat, cet AQPS semble précoce et il

saute très bien. Frère du bon Frôlon (Lavirco), double gagnant de Listed en

obstacle, Unesco du Bosc (Policy Maker) a les gènes pour sauter. Egalement, il

faudra avoir les jumelles braquées sur Cenon (Montjeu), dont la classe de plat

est un atout et sur lequel circule de bons bruits et Viking du Berlais (Saint

des Saints), frère de Zeus du Berlais (Cadoudal) vainqueur du Grand

Steeple-Chase d’Enghien (Gr2).

LA

CLASSE DE PLAT D’ABSOLUTLY YES

Dans le

peloton B, une "vedette" du plat sera de la partie : Absolutly Yes

(Country Reel). Vainqueur du Prix de Guiche (Gr3) et figurant dans le Prix du

Jockey-Club (Gr1), il possède la classe de plat la plus importante. Son

entraîneur Yann-Marie Porzier a débuté victorieusement Grand Tard (Tôt ou Tard)

dans le Prix Achille-Fould, une Listed pour chevaux d’âge inédits en obstacle.

On peut penser qu’il va rééditer mercredi. Autre candidature intéressante,

celle de Cristal Robin (Robin des Champs), frère de Cristal Bonus (Della

Francesca), vainqueur du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) et deuxième du Prix

Renaud du Vivier (Gr1). Appartenant à la souche de Katko et Kotkijet, fils de

Kotkita (Subotica), gagnante du Prix Cambacérès (Gr1) et neveu de Katkovana

(Westerner), multiple placé de Groupe, Karlak (Westerner) possède l’un des

meilleurs papiers d’obstacle. De plus, il a terminé deuxième pour ses débuts en

plat.  Frère de la championne Nikita du

Berlais (Poliglote), brillante gagnante du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2),

Chicago du Berlais (Poliglote) appartient à une belle famille. Nés pour gagner

des Groupes à Longchamp, Ouilly (Danehill Dancer) et Turbotin (Passing Sale)

seront les deux atouts de Jean-Paul Gallorini, qui connaît une grande réussite

dans ce genre de course.