Prix gelas : tanaïs du chenet reçue deux sur deux

Autres informations / 02.09.2011

Prix gelas : tanaïs du chenet reçue deux sur deux

Le Prix

Gelas est un parfait tremplin vers les Groupes de 4ans en steeple-chase et

c’est dans cette épreuve que Marcel Rolland avait choisi de faire rentrer sa

championne Tanaïs du Chenet (Poliglote). La représentante de Magalen Bryant

avait débuté victorieusement en steeple-chase à la fin du printemps. Elle avait

fait une véritable démonstration, mais affrontait cette fois-ci quelques bons

éléments de 4ans sur les gros obstacles. Ce Prix Gelas a été très décousu, en

partie en raison de la course de Titane d’Ainay (Assessor), qui, toujours aussi

ingérable, a lâché son feu dès l'envol des élastiques, prenant rapidement deux

cents mètres d’avance sur ses adversaires. Pendant ce temps-là, Dumet (Turgeon)

s’appliquait à mener la chasse sous le poids de 70 kilos. Au bout de la ligne

d’en face, Tanaïs du Chenet a pris ses responsabilités et a fait parler la

classe dans le dernier kilomètre. Elle a toutefois dû s’employer pour résister

à la bonne fin de course de Dumet, qui a laissé une remarquable impression. «

On est très content de la course de Tanaïs du Chenet, c’était simplement son

deuxième parcours en steeple et elle s’est bien relancée quand l’autre cheval

est venu l’attaquer, nous a expliqué Marcel Rolland. On était un peu inquiet

durant le parcours, parce qu’il y avait cette pouliche qui avait pris une bonne

avance, mais Régis a monté une très bonne course et a pris ses responsabilités

au bon moment. » Quant à Dumet, il a ravi son entourage, qui ne pensait pas le

voir prêt aussi tôt. « Il a supporté le poids de la course en emmenant le

peloton, ce qui n’est pas évident, a analysé son entraîneur. C’était une

rentrée, alors le voir finir de cette façon est très satisfaisant. Les six

kilos d’écart avec la gagnante ne l’ont pas dérangé, ce cheval est très

important physiquement, il est capable de supporter beaucoup plus que ça. Ce qui

m’a plu, c’est qu’il s’est bien allongé pour finir et il est battu de peu, par

une jument qui n’a plus à prouver son talent. » En retrait, c’est White Shark

(Myrakalu) qui a pris la troisième place devant l’autre représentant de

Guillaume Macaire, Tadzio (Dom Alco), qui s’est montré très fautif.

TCHELA,

LA POULE AUX OEUFS D’OR

Élevée

par Marie-Laure Besnouin, Tanaïs du Chenet est la fille d’une des meilleures

poulinières d’obstacle, Tchela (Le Nain Jaune), qui a couru vingt-huit fois

sans gagner, prenant cependant deux places de Groupe sur les gros obstacles.

Tchela s’est rattrapée au haras, puisqu’elle a donné seize produits dont : Ma

Royale (Garde Royale), deuxième du "Grand Steeple" au terme d’une

remarquable fin de course, mais aussi deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et

gagnante du Prix Ingré (Gr3) ; Saint du Chenet (Poliglote), vainqueur des Prix

Ferdinand Dufaure (Gr1), Fleuret (Gr3) et Jean Stern (Gr2) ; Galant Moss (Tip

Moss), deuxième du Prix Renaud du Vivier et troisième de la Grande Course de

Haies d’Auteuil (Grs1) ; Jocelin (Épervier Bleu), deuxième du Grand

Steeple-Chase de Deauville (L) ; et enfin Orthence (Épervier Bleu), deuxième du

Prix Wild Monarch (L). Depuis Tanaïs du Chenet, sa mère Tchela a eu deux

produits : Union du Chenet (Kahyasi), un 3ans, et Viva Tchela (Astarabad), un

2ans.