Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix jim crow : l’elu l’emporte avec un soupçon de chance

Autres informations / 16.09.2011

Prix jim crow : l’elu l’emporte avec un soupçon de chance

Sur la

route qui mène au Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), figure le Prix Jim Crow,

une épreuve qui a été remportée ce jeudi par l’Élu (Lomitas). Le protégé de

Jacques Ortet a fait un long cavalier seul, comme à son habitude, galopant avec

deux cents mètres d’avance sur le gros du peloton. Raphy de la Roche (Dom

Alco), son principal adversaire, avait choisi de suivre le fuyard, sans se

mettre dans le rouge. Il a évolué à une cinquante de mètres de L’Élu, mais très

loin devant les sept autres poursuivants. Rapidement, la course s’est dessinée

en un match entre les deux concurrents échappés, dont l’avance n’a cessé de

croître jusqu’au bout de la ligne d’en face. Seul Raphy de la Roche a réussi à

combler son écart avec L’Élu, puis est venu l’attaquer une fois le dernier

obstacle franchi. L’Élu et "Raphy" ont alors lutté, le second nommé

prenant même l’avantage à cinquante mètres du poteau. Mais les deux chevaux ont

penché tout au long de la ligne droite finale. Raphy de la Roche a alors dérobé

vers la rivière des tribunes à quelques foulées du poteau, laissant son rival

L’Élu filer seul vers le succès. « J’étais assez confiant, nous a confié David

Cottin, jockey de L’Élu. Il avait gagné très facilement la Grande Course de Haies

de Vichy, face à une opposition inférieure, et tout était réuni aujourd’hui

pour qu’il effectue une bonne performance. C’est un cheval avec lequel il ne

faut pas se battre, raison pour laquelle il prend naturellement le large en

début de parcours. Il s’est ensuite repris de lui-même dans la ligne d’en face

et a pu faire un bon effort final. Avant la dernière haie, je pensais que Raphy

de la Roche allait nous transpercer, mais j’ai été surpris par la ténacité de

mon cheval. Je ne sais pas si nous aurions été battus, mais ma monture a

effectué une très bonne course aujourd’hui. » L’Élu remporte sa deuxième course

cet automne et va désormais espérer que la pluie soit en retard dans les

semaines qui viennent. « C’est un cheval qui adore les bonnes pistes et qui

n’est plus le même avec l’assouplissement du terrain, nous a dit Paul Nataf, le

racing manager de l’écurie de Naji Pharaon. Il a gagné la course qu’il fallait

et ça va devenir beaucoup plus compliqué pour lui. »

LES

MALHEURS DE RAPHY DE LA ROCHE

Auteur

d’une excellente rentrée le 1er septembre dernier dans une épreuve support de

Quinté Plus, Raphy de la Roche prenait part à sa deuxième sortie publique en

2011. Le protégé de François Cottin a réalisé une remarquable course, en

évoluant à sa main, à plusieurs longueurs du fuyard L’Élu. Son jockey avait

calqué sa course sur le meneur, sans "franchir la zone rouge", et

tout se passait à merveille jusqu’à ce que le cheval ne dérobe à trente mètres

du but. Philip Carberry était occupé à solliciter sa monture et ne s'est pas

réellement rendu compte que Raphy de la Roche penchait beaucoup vers

l’extérieur. La ligne droite finale était décordée de six mètres, ce qui ne

laissait pas un grand espace aux chevaux pour finir le parcours. Philip

Carberry et Raphy de la Roche ont été malheureusement surpris en plein effort

pour finir et se sont mis hors course en dérobant.

MADOX

DOMINE ROSA D’ANJOU

En net

retrait, deux chevaux ont lutté pour une troisième place qui s’est transformée

en deuxième place. Madox (Trempolino) et Rosa d’Anjou (Rochesson) se sont livré

une belle lutte, qui a tourné en faveur du premier nommé. C’est Rosa d’Anjou

qui avait fait l’effort d’essayer de ramener le peloton à partir du début de la

ligne d’en face, des efforts qu’elle a sans doute payés pour finir. « C’est

elle qui ramène le peloton, donc c’est un effort de plus, analyse son

entraîneur, Laurent Viel. C’était une rentrée, alors on voulait rester sage,

elle fait tout de même une bonne course. »

LE FRERE

DU TRES BON MAGNUS

L’Élu a

été élevé par son propriétaire, Naji Pharaon. Il est le frère du très bon

Magnus (Roakarad), vainqueur de Listed en plat sur 3.100m et surtout auteur de

la passe de trois Prix Carmarthen (Gr3) - Grand Prix d’Automne (Gr1) -Prix Léon

Olry-Roederer (Gr2). Vendu en Angleterre, il avait gagné

"l'Olry-Roederer" pour son nouvel entraîneur, Martin Pipe, et son

nouveau propriétaire, David Johnson. Ensuite, 

il a couru outre-Manche sans convaincre avant de revenir dans les boxes

de Jacques Ortet, sans retrouver son véritable niveau. L’Élu est aussi le

propre frère de Cosmographe (Lomitas), un pensionnaire de Jean-Marie Béguigné

qui s’était classé troisième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et avait

remporté le Prix de l’Avre (L) avant d’échouer dans le Prix du Jockey Club (Gr1).