Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar prix de l'arc de triomphe : le compte a rebours est lance

Autres informations / 02.09.2011

Qatar prix de l'arc de triomphe : le compte a rebours est lance

C’est

dans un mois précisément que se disputera le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

(Gr1), sommet hippique européen et même mondial. Cette échéance est pour nous

l’occasion de faire un point sur les partants possibles de la course, alors que

se profile à l’horizon la grande réunion du 11 septembre avec les Qatar Prix

Vermeille (Gr1), Niel et Foy (Grs2), tremplins vers "l’Arc".

Contrairement à certaines années, il ne devrait pas y avoir d’épouvantail au

départ. Pas de Dalakhani, Peintre Célèbre, Montjeu ou encore de Zarkava en

lice. Il y manquera cependant un poulain, et non des moindres: Pour Moi

(Montjeu). Le vainqueur du Derby d’Epsom (Gr1) aurait été un favori logique

dans le Gr1 français. Mais sa blessure survenue la semaine dernière l’a

contraint à mettre un terme à sa carrière. Du coup, le betting des bookmakers

désigne la pouliche de Son Altesse Aga Khan Sarafina (Refuse to Bend) comme

favorite à 4/1. Autre absent de marque : le japonais Victoire Pisa (Neo

Universe), lauréat du Dubai World Cup (Gr1). Il est boiteux et a donc dû

renoncer à une nouvelle tentative dans "l’Arc". Outre Sarafina, les

valeurs sûres devraient être So you Think (High Chaparral), vainqueur des

Eclipse Stakes (Gr1) devant Workforce (King’s Best), tenant du titre. Le pensionnaire

de Sir Michael Stoute a une revanche à prendre sur So you Think. Du côté des

3ans, il faudra surveiller les pouliches, meilleures que les poulains au regard

de leurs performances dans les Groupes ouverts aux deux sexes. Impressionnante

dans le Prix Guillaume d’Ornano (Gr2), Galikova (Galileo) a le profil pour

représenter au mieux la promotion classique dans "l’Arc". Également,

Nathaniel (Galileo), vainqueur des King George and Queen Elizabeth Stakes

(Gr1), peut réussir le premier dimanche d’octobre.

SARAFINA,

DANS LA FORCE DE L’AGE

À 3ans,

Sarafina a réalisé un parcours presque parfait ponctué par une victoire dans le

Prix de Diane (Gr1) et une troisième place dans "l’Arc", sans aucun

doute sa meilleure sortie à l’âge classique. De fait, gênée dans la fausse ligne

droite, elle a trébuché et a failli envoyer son jockey, Gérald Mossé, au tapis.

Malgré cet incident, Sarafina a terminé en "boulet de canon" en

pleine piste, pour laisser la meilleure impression de la course. Rentrée dans

le Prix Ganay (Gr1), elle a échoué de peu face à un Planteur (Danehill Dancer)

qui avait l’avantage d’avoir déjà couru. Facile gagnante du Prix Corrida (Gr2),

elle a tracé une ligne droite dont elle a le secret pour remporter le Grand

Prix de Saint-Cloud (Gr1). Encore dernière à l’entrée de la ligne droite, alors

que Cirrus des Aigles (Even Top) était parti devant, elle a refait mètre après

mètre, au prix d’un superbe changement de vitesse, pour l’emporter. Souvent, on

craint le passage de 3 à 4ans pour une pouliche, mais la pensionnaire d’Alain

de Royer Dupré l’a réussi. Sa prochaine échéance pourrait être le Prix

Vermeille, même si le Prix Foy lui est aussi ouvert.

WORKFORCE,

POUR IMITER ALLEGED

Workforce

devrait tenter d’enlever pour la deuxième année consécutive le Prix de l’Arc de

Triomphe. Le dernier à avoir accompli cet exploit est Alleged, lauréat en 1977

et 1978. Rentré victorieusement, mais difficilement, dans un Gr3, le protégé de

Sir Michael Stoute s’est classé deuxième des Eclipse Stakes (Gr1) puis des

"King George" derrière Nathaniel. À chaque fois, il a mis du coeur à

l’ouvrage et les durs combats qu’il a eu à livrer pourraient avoir laissé des

séquelles. Sir Michael Stoute pourrait aussi courir Sea Moon (Beat Hollow) dans

"l’Arc". Portant également les couleurs du prince Khalid Abdullah, ce

3ans passé par les handicaps a gagné de huit longueurs les Great Voltigeur

Stakes (Gr2). Comme nombre de ses compagnons d’entraînement, il est appelé à

bien vieillir et s’annonce comme le grand favori du St Leger (Gr1). Une course

qui n’est cependant pas favorable pour courir "l’Arc".

NATHANIEL,

LE MEILLEUR POULAIN EUROPEEN…EN L’ABSENCE DE POUR MOI

Titulaire

de trois victoires et trois premiers accessits en six sorties, Nathaniel, dont

nous venons de parler, n’a cessé de progresser. Deuxième du Chester Vase (Gr3),

il aurait pu courir les derbies, mais son entourage lui a épargné la voie

classique. Vainqueur des King Edward VII Stakes (Gr2) puis des "King

George", il s’est montré très dur et courageux pour filer au poteau en prenant

du champ sur ses rivaux.  En l’absence de

Pour Moi, il peut être désormais considéré comme le meilleur mâle de 3ans

européen. En toute logique, ce pensionnaire de John Gosden devrait aller

directement sur "l’Arc".

SO YOU

THINK, LA FRANCE PLUTOT QUE L’AUSTRALIE

Arrivé

en provenance d’Australie ce printemps, le protégé d’Aidan O’Brien, So you

Think, a remporté facilement le Tattersalls Gold Cup avant de subir la loi du

regretté Rewilding (Tiger Hill) dans les Prince of Wales’s Stakes (Grs1). Après

une vive lutte, il a dominé Workforce dans les Eclipse Stakes. Engagé dans les

Irish Champion Stakes (Gr1), dont il est le favori, So you Think devrait

s’orienter vers Longchamp plutôt que vers l’Australie, où il a été le meilleur

cheval la saison dernière. St Nicholas Abbey pourrait également représenter

l’entraînement d’Aidan O’Brien. À 2ans, il paraissait devoir être un poulain

classique. Sa victoire dans le Racing Post Trophy (Gr1) avait impressionné.

Mais après une sixième place dans les 2.000 Guinées (Gr1) en guise de rentrée,

il avait fait l’impasse sur l’année 2010. Cette année, il a laissé une bonne

impression dans le Coronation Cup, qu’il n’a pas confirmé ensuite dans les

"King George". Aidan O’Brien détient sans aucun doute les clés pour

la participation des chevaux d’âge dans le Gr1 de Longchamp. En effet, Fame and

Glory (Montjeu), qui défend son entraînement, est pressenti pour courir le

premier dimanche d’octobre. Cinquième de la dernière édition, il a gagné le

Gold Cup d’Ascot (Gr1) cette année et pourrait tenter de faire aussi bien que

Westerner (Danehill), deuxième de "l’Arc" 2005 après sa victoire à

Ascot.

DU COTE

DES 3ANS FRANÇAIS : GALIKOVA EN LEADER

Au

regard de sa performance dans le Prix Guillaume d’Ornano et de la blessure de

Pour Moi, Galikova mérite d’être considérée comme la meilleure 3ans en France.

Certes dominée dans le Prix de Diane - Longines alors qu’elle n’était pas dans

un grand jour, elle a néanmoins montré de jolis bouts de classe. Elle sera

aussi meilleure sur la distance classique et devrait croiser la route de

Sarafina dans le Prix Vermeille. Golden Lilac (Galileo) avait battu sûrement

Galikova dans le "Diane". Elle a certes perdu son invincibilité dans

le Gr2 deauvillais, mais elle n’en demeure pas moins une pouliche de classe.

Reste que pour elle, tout est envisageable : un retour sur le mile dans le Prix

du Moulin de Longchamp (Gr1) ou un long voyage de 2.400m dans le

"Vermeille".

RELIABLE

MAN, EN OUBLIANT LE GRAND PRIX DE PARIS

Invaincu

jusqu’au Juddmonte Grand Prix de Paris, Reliable Man (Dalakhani) est le lauréat

du Prix du Jockey Club (Grs1). Le pensionnaire d’Alain de Royer Dupré avait

effectué un remarquable retour pour gagner le Derby français. À Longchamp, le

terrain léger et la configuration de course ne lui avait pas été favorable. Il

faudra donc le revoir dans le Prix Niel.

MEANDRE,

POUR SUPPLEER POUR MOI

En

l’absence de son compagnon d’entraînement, c’est Méandre (Slickly) qui devrait

représenter l’entraînement d’André Fabre. Il a été long à trouver le bon rythme

cette saison. Vainqueur du Prix de l’Avre (L) et du Juddmonte Grand Prix de

Paris à l’issue d’une fin de course séduisante, Méandre s’est immiscé parmi

l’élite en cours d’année. On lui demandera donc de répéter sa performance dans

le Prix Niel.

 

DU COTE

DES CHEVAUX JAPONAIS : NAKAYAMA FESTA, POUR UNE PREMIERE VICTOIRE

JAPONAISE

Par

trois fois, les Japonais ont frôlé la victoire dans "l’Arc", avec El

Condor Pasa en 1999, Deep Impact en 2006, puis avec Nakayama Festa (Stay Gold)

en 2010. Deuxième de la précédente édition, ce dernier sera la meilleure chance

nippone, Victoire Pisa n'étant pas de la fête. En perdition dans le dernier

Japan Cup  (Gr1), le protégé de Yoshitaka

Ninomiya devrait réapparaître dans le Prix Foy, dont il avait conclu deuxième

l’an passé. Nakayama Festa devrait être accompagné par Hiruno d’Amour

(Manhattan Café), vainqueur du Tenno Sho (Gr1) sur 3.200m. Nakayama Knight

(Stay Gold) possède, lui, moins de chances que les deux précités, ayant

simplement gagné au niveau Gr3.