Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : excelebration, la meilleure "ligne" de frankel

Autres informations / 11.09.2011

Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : excelebration, la meilleure "ligne" de frankel

Sur le

"papier" strict du Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), la

candidature d’Excelebration  (Exceed and

Excel) sortait incontestablement du lot. De par son âge, il s’engageait avec un

avantage de quatre livres sur ses aînés et, de tous ses contemporains engagés,

c’est lui qui avait montré le plus de classe en compétition. Dauphin de Frankel

(Galileo) dans les Greenham Stakes (Gr3) de Newbury, il s’est classé troisième

de ce même Frankel dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) à Royal Ascot. Ce

jour-là, il était aussi devancé par Zoffany (Dansili), qu’il devait retrouver

aujourd’hui, mais le représentant de Coolmore a été déclaré non partant. Ainsi,

Excelebration prenait le départ en tant que meilleur poursuivant de Frankel.

Les quatre premiers chevaux à l’arrivée ont d’ailleurs tous été battus par le

champion de Henry Cecil. Respectivement deuxième et troisième ce dimanche, Rio

de la Plata (Rahy) et Rajsaman (Linamix) avaient conclu aux troisième et

quatrième rangs des Sussex Stakes (Gr1), une épreuve également remportée par

Frankel. Ce sont donc les poursuivants du crack de Khalid Abdullah qui se sont

taillés la part du lion. « Excelebration a fait une très bonne course, confie

son entraîneur, Marco Botti. On avait un peu peur de l’assouplissement de la

piste, mais il s’y est bien adapté. C’est un cheval qui a beaucoup progressé

tout au long de l’année. On peut dire désormais qu’il tient vraiment la

distance du mile et qu’il fait partie des meilleurs chevaux sur cette distance.

Le cheval a été acheté en partie par Coolmore et je dois dire que ça se passe

très bien avec son nouvel entourage. » La course a été menée à vive allure sous

l’impulsion de Handsome Maestro (Dansili), qui jouait le rôle de leader pour

Royal Bench (Whipper). Le lièvre a galopé seul devant, suivi à plusieurs

longueurs par Rio de la Plata, lui-même pisté par Excelebration. Ce dernier est

venu attaquer Rio de la Plata à quatre cents mètres du poteau et s’est

irrésistiblement détaché, filant vers un facile succès.

EXCELEBRATION

VA DEFIER LES MEILLEURS DE LA DISCIPLINE

Très

estimé par son entourage et désormais vainqueur de Gr1, Excelebration va

retrouver l’élite des milers lors de ses prochaines sorties. « Nous ne savons

pas encore ce qu’on va choisir, poursuit son entraîneur, mais ça se jouera

entre le Champions Day d’Ascot, dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), où il

y aura Frankel, ou alors le Breeders’ Cup Mile (Gr1), mais là, il y aura

Goldikova (Anabaa). Excelebration fait partie du top-niveau sur le mile, alors

il va être amené à rencontrer les meilleurs de cette discipline quoi qu’il

arrive, c'est évident. »

COOLMORE

NON PARTANT, MAIS COOLMORE GAGNANT QUAND MEME

Si

Zoffany était non partant pour raison médicale avant le départ, Coolmore était

toutefois représenté par Excelebration dans cette épreuve. Quand Coolmore ne

gagne pas, Coolmore gagne quand même. C’est une règle qui s’applique presque

toujours dans les courses de haut niveau et Excelebration en est la preuve

vivante.

RIO DE

LA PLATA AIME BIEN LE "MOULIN DE LONGCHAMP"

Rio de

la Plata courait pour la deuxième fois ce Prix du Moulin de Longchamp et a pris

pour la seconde fois la deuxième place. L’année dernière, il avait été dominé

du minimum par Fuissé (Gold Away), mais cette année, il ne peut pas rougir de

cet accessit. Son entraîneur, Saeed bin Suroor, nous a confié à l’issue de

l’épreuve : « Il a une nouvelle fois très bien couru. Il était prêt, mais

peut-être encore un peu trop frais. Si le terrain avait été bon, il aurait

encore mieux couru. Pour l’instant, nous n’avons aucune idée de son prochain

engagement, mais beaucoup d’options sont possibles. »

RAJSAMAN

PREND UN NOUVEL ACCESSIT

Cette

année, Rajsaman a couru quatre fois au niveau Gr1 pour trois bons accessits.

Troisième du Prix d’Ispahan (Gr1), puis quatrième des Sussex Stakes, il s’offre

une nouvelle troisième place et fait preuve une fois de plus de son extrême

régularité. Le protégé de Freddy Head a longtemps attendu avant de fournir son

effort. Tout au long de la ligne droite, il refaisait un peu de terrain sur Rio

de la Plata, mais n’a finalement pas pu le dépasser. « Il a très bien couru,

analysait Freddy Head. C'est un super cheval qui fait toujours sa valeur, même

s'il lui manque le petit quelque chose pour être un cheval de Gr1. Logiquement,

il devrait courir le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et ira peut être à

Hongkong ensuite, mais nous verrons. »

LES

GAGNANTS DE GR1 FRANÇAIS DEÇOIVENT

Planteur

(Danehill Dancer), lauréat du Prix Ganay Air Mauritius (Gr1), et Tin Horse

(Sakhee), vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), ont été très

décevants ce dimanche à Longchamp en finissant aux dernières places, derrière

le leader Handsome Maestro. La seule explication valable pour expliquer ces

contre-performances se trouve dans l’assouplissement de la piste. Les deux

chevaux ont fini dans une action rétrécie, à la peine. Planteur, qui a toujours

évolué en bonne position, à côté du futur gagnant, a été incapable de changer

de rythme alors qu’on connaît très bien sa capacité d’accélération. Tin Horse,

lui, n’a jamais pu quitter les derniers rangs, à la différence de Rajsaman, qui

aime beaucoup les pistes souples.  aux

origines d’une gagnante de "Guinées" Excelebration est passé deux

fois sur le ring, une fois foal où il a été vendu 15.000 € et une deuxième fois

yearling, où Marco Botti s’en est porté acquéreur pour 20.000 €. Rares sont les

gagnants de Gr1 qui font ce genre de prix sur les places de vente, mais il faut

dire que Excelebration n’a pas un pedigree extraordinaire sur les deux

premières générations. Il est le troisième produit de Sun Shower (Indian

Ridge), une jument qui a couru sous les ordres de Pascal Bary et Alex Pantall,

pour trois places en six sorties publiques. Le patrimoine génétique

d’Excelebration évolue à partir de sa troisième mère, Sarah Siddons (Le

Levanstell), qui a remporté les Irish 1.000 Guineas et les Yorkshire Oaks et

pris la deuxième place du Prix Vermeille (Grs1). Elle est ensuite devenue la mère

de nombreux chevaux black type.