Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : une occasion en or de gagner un gr1

Autres informations / 11.09.2011

Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : une occasion en or de gagner un gr1

Déplacé

d’une semaine dans le calendrier pour offrir un bon écart avec le nouveau «

Champions’ Day » anglais, le Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) a attiré

neuf milers. Mais pas de Goldikova (Anabaa), dont l’entourage a préféré opter

pour le Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Absente également, Immortal Verse

(Pivotal) s’est blessée légèrement cette semaine et a dû faire une croix sur le

« Moulin », après son éblouissant succès dans le Prix Jacques Le Marois Haras

de Fresnay-le-Buffard (Gr1). Frankel (Galileo) n’a jamais été envisagé dans le

Gr1 parisien. Dès lors, l’occasion est rêvée pour les neuf participants de

décrocher une grande épreuve sur 1.600m. Seul Tin Horse (Sakhee) et Rio de la

Plata (Rahy) ont déjà réussi à gagner un Gr1 sur cette distance. A l’inverse,

les deux britanniques Excelebration (Exceed and Excel) et Dubawi Gold (Dubawi)

ont brillé « seulement » au niveau Gr2 tout comme le français Royal Bench

(Whipper), qui défend les intérêts de l’entourage d’Immortal Verse. Ces trois

chevaux disposent des toutes premières chances.

EXCELEBRATION,

UN POULAIN DE GRANDE CLASSE

Le

pensionnaire de Marco Botti Excelebration a laissé une formidable impression de

classe en remportant par six longueurs les Hungerford Stakes (Gr2), course dans

laquelle il devançait Dubawi Gold, qui faisait une rentrée. Egalement, il a

enlevé les Mehl-Mu¨lhens Rennen (Gr2), les Guinées allemandes, sans aucune

opposition. Sa troisième place dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) de

Frankel le place comme l’un des meilleurs milers européens. Son mentor a confié

à la presse anglaise : « C’est une bonne course, il mérite d’être là et

j’attends sa performance avec impatience. J’espère que le terrain ne sera pas

plus souple qu’il ne l’est actuellement sinon, ce sera une source d’inquiétude

pour moi. Il aime le terrain bon à souple comme il l’a rencontré en Allemagne.

Nous savons que le mile ne lui pose pas de problème et sa préparation s’est

passée sans à coups. Je pense que sur la forme qu’il a montrée à Newbury, sa

candidature est très solide. Nous devons respecter Dubawi Gold qui a été très

impressionnant dans le Celebration Mile. Tous les autres chevaux sont des

chevaux de Gr1 mais Excelebration a une très bonne chance. Pour la première

fois, Jamie Spencer va le monter en compétition, mais il a fait sa connaissance

à l’entraînement. Je suis vraiment content d’accueillir parmi ses propriétaires

Messieurs Smith, Magnier et Tabor. C’est une chance de travailler pour eux. »

DUBAWI

GOLD VEUT SA REVANCHE SUR EXCELEBRATION

Véritable

« Poulidor » des classiques, Dubawi Gold a conclu deuxième des Guinées

anglaises et Irlandaises (Grs1). Il vient de trouver son jour dans le

Celebration Mile. En classe pure, il est un ton en dessous d’Excelebration, qui

l’a dominé dans les Hungerford Stakes. Mais le parcours peut faire la

différence entre les deux. Tim Jones, manager d’Andrew Tinkler, propriétaire du

poulain, a expliqué : « Il est revenu de Goodwood en bel état. La tâche est

plus facile puisque Immortal Verse ne court pas. Bien évidemment, nous

craignons en particulier Excelebration, qui nous a battus nettement dans les

Hungerford Stakes, mais c’était sur 1.400m. Ce jour là, Dubawi Gold revenait

après une pause et il avait besoin de ça. » Représentant l’entraînement

irlandais d’Aidan O’Brien, Zoffany (Dansili) a déçu dans le Prix Maurice de

Gheest Goldikova (Gr1) sans explications apparentes. Mais il avait fini tout

près de Frankel dans les St James’s.

ROYAL

BENCH, AU TOP AU BON MOMENT

Vainqueur

du Prix Daniel Wildenstein (Gr2) 2010 sur le parcours de dimanche, Royal Bench

a enchainé les voyages, terminant notamment deuxième du Hongkong Mile (Gr1). Un

peu émoussé après plusieurs voyages en Asie, il a bénéficié d’un peu de repos.

Quatrième pour sa rentrée dans le « Jacques Le Marois », il a démontré qu’il

n’avait rien perdu de sa pointe acéré. C’est peut être son jour. Il sera aidé

dans sa tâche par Handsome Maestro (Dansili) qui jouera le rôle de leader.

TIN

HORSE, APRES SES MALHEURS DEAUVILLAIS

Vainqueur

de la Poule, Tin Horse a confirmé qu’il n’était pas seulement précoce. Sur sa

classe, il s’est bien défendu dans le Prix du Jockey Club (Gr1) en prenant la

cinquième place. Très malheureux à Deauville, il retrouve Longchamp, un

hippodrome qui lui a toujours réussi et il peut conclure parmi les trois

premiers.

PLANTEUR,

POUR UN DEUXIEME ESSAI SUR LE MILE

Vainqueur

du Prix Ganay (Gr1), Planteur (Danehill) a réalisé un printemps excellent. Son

entourage a décidé de le raccourcir pour lui faire suivre la filière des bonnes

courses sur 1.600m. Sa tentative dans le Prix Jacques Le Marois, sur une piste

souple, a été correcte car il n’a pas été des plus heureux. Cette fois associé

à Christophe Soumillon et de retour sur sa piste fétiche de Longchamp, il

possède l’une des premières chances de la course.

RAJSAMAN

A FRANCHI UN PALIER

Cette saison,

Rajsaman (Linamix) a passé un cap comme le prouve sa prometteuse troisième

place dans le Prix d’Ispahan (Gr1). En bon terrain, il est capable de faire des

performances sortant de l’ordinaire. C’est en effet dans ces conditions qu’il

avait battu Byword (Peintre Célèbre) dans le Prix du Muguet (Gr2). LONGCHAMP,

LA PISTE DE RIO DE LA PLATA

A

Longchamp, Rio de la Plata n’a jamais déçu. En trois courses, il a remporté le

Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) et conclu deuxième de la Poule d’Essai des

Poulains (Gr1) et du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1). Double gagnant de Gr1

en Italie, il a cette fois la possibilité de se distinguer en France.