Darley stakes (gr3) : bubble chic n’est plus un poulidor

Autres informations / 08.10.2011

Darley stakes (gr3) : bubble chic n’est plus un poulidor

Toujours

placé, jamais gagnant : c’est désormais au passé qu’il faudra employer cette

expression au sujet de Bubble Chic (Chichicastenango). Le pensionnaire de

Giuseppe Botti a enfin trouvé une récompense à ses efforts en s’imposant dans

les Darley Stakes (Gr3), sa première victoire de Groupe. Son dernier succès (et

le seul !) remontait à l’an dernier, à Clairefontaine, où il battait Parigino

(Panis). Dans une course rythmée, Olivier Peslier a bénéficié d’un bon

parcours, menant les opérations à un train modéré et n’étant poussé dans la

phase finale que par Dutch Scholar (Oasis Dream). « Le cheval le fait sûrement,

il a contrôlé toute la course, nous a expliqué Alessandro Botti, présent à

Newmarket. La France ne nous a pas souri avec lui, puisqu’il a toujours été

battu dans les Groupes, alors nous avons décidé de voyager pour qu’il gagne

enfin son premier Groupe ! Nous sommes ravis, car c’était notre premier partant

ici depuis que nous sommes installés à Chantilly. Le cheval est arrivé vendredi

soir et il a dormi dans l’écurie de mon cousin, Marco, à côté d’Excelebration,

qui a dû lui expliquer pendant la nuit comment gagner ! Il rentre dimanche

matin à Chantilly. Il devrait participer au Premio Roma (Gr1), le 6 novembre,

sa dernière sortie de l’année.  Bubble

Chic trouvait un lot à sa portée, lui qui a pris la deuxième place du Prix du

Jockey-Club (Gr1), avant de trouver une course sans train pour sa rentrée dans

le Prix Prince d’Orange (Gr3). Son dauphin, Dux Scholar, restait sur une

deuxième place dans les Winter Hill Stakes (Gr3), derrière Prince Siegfried

(Royal Applause) et devant Simon de Montfort (King’s Best).