Doncaster (gb), racing post trophy (gr1) : naissance d’un crack, camelot remporte le racing post trophy

Autres informations / 23.10.2011

Doncaster (gb), racing post trophy (gr1) : naissance d’un crack, camelot remporte le racing post trophy

Vous

pourrez visionner, sur le site du Racing Post, la victoire de Camelot (Montjeu)

dans le Racing Post Trophy (Gr1). Le protégé d’Aidan O’Brien est désormais

favori du prochain Derby d’Epsom (Gr1), à la cote de 3/1. Et l’on voit déjà

poindre un hiver sous le signe de ce fils de Montjeu, que les bookmakers

mettront à toutes les sauces comme, l’an dernier, ils l’ont fait avec St

Nicholas Abbey – lauréat de ce même RP (Racing Post) Trophy qui peut parfois

devenir un «RIP» (Requiescat In Pace) Trophy, cimetière des ambitions non

confirmées à 3ans.

SUR LES

PAS D’AUTHORIZED ET DE MOTIVATOR

Dans la

journée de samedi, les turfistes anglais ont continué à parier massivement sur

les chances de Camelot, alors même que le protégé d’Aidan O’Brien avait au

moins deux handicaps : le fait de ne plus avoir couru depuis sa victoire de

débuts, le 14 juillet, et le fait que les chevaux qu’il devançait en cette

occasion n’aient pas vraiment fait d’étincelles dans la foulée. Certains diront

que le manque d’expérience de Joseph O’Brien, fils d’Aidan, constituait

également un handicap. Mais, sincèrement, sa monte a été réussie. Et, au vu de

la supériorité affichée par Camelot en ce samedi, même un apprenti se serait

imposé ! Monté dernier, il a contourné le peloton à la distance et a crucifié

ses adversaires en moins de cinquante mètres, pour s’imposer finalement avec

plus de deux longueurs et demie d’avance, sans que son pilote ne l’ait

sollicité plus qu’aux bras. On saura en 2012 s’il a la même réussite

qu’Authorized (2006) et que Motivator (2004), les deux derniers auteurs du

doublé RPT-Derby d’Epsom. Ce qui est amusant, c’est que Camelot partage avec

eux un père : Montjeu. Côté «français» (sur le plan du pedigree), le fils de

Latice,  qui répond au nom de Fencing,

s’est bien défendu, troisième tout près du deuxième. Quant à Encke, le fils de

Shawanda, il a été déclaré non partant samedi matin.

JOSEPH

O’BRIEN : « LE MEILLEUR CHEVAL DE LA COURSE »

Fils

d’Aidan, Joseph O’Brien était associé à Camelot. Après la course, il était

encore époustouflé par la performance de son partenaire : « Tout le parcours,

je me suis dit que j’étais en selle sur le meilleur cheval de la course. C’est

un cheval très sympa. Nous avons attendu, mais il n’a jamais vraiment tiré. Il

était un peu vert dans les deux cents premiers mètres, mais cela faisait un bon

moment qu’il n’avait plus couru. Aujourd’hui, nous avons gagné très facilement.

»

UN FILS

DE MONTJEU ET D’UNE GAGNANTE DES « DAHLIA STAKES »

Camelot

a été acheté par le team Coolmore lors de la toujours très relevée vente du

Book 1 de Tattersalls. Le yearling passait lors du troisième jour, et il a fait

le troisième top du jour, à 525.000 Guinées. C’est de l’argent mais, outre sa

beauté, son pedigree était intéressant. Sa mère, Tarfah (Kingmambo), a gagné

les Dahlia Stakes (Gr3) à Newmarket. C’est une jeune jument et son premier

produit, déjà par un étalon Coolmore (Galileo) en l’occurrence, a déjà été

acquis par Coolmore l’année précédente : 240.000 Guinées pour une pouliche qui

a eu du mal à gagner son maiden et tourne cette année dans les handicaps, cela

peut sembler cher payé. Mais, maintenant que son frère a gagné le RPT, elle

vaut une petite fortune comme poulinière. Bien joué !