Grand prix de nantes (l) - 13e etape du defi du galop : young tiger rencontre aizavoski pour une etape decisive

Autres informations / 25.10.2011

Grand prix de nantes (l) - 13e etape du defi du galop : young tiger rencontre aizavoski pour une etape decisive

Deux

partout, balle au centre. Voilà la phrase qui résumerait parfaitement le Grand

Prix de Nantes (L) 2011, la 13e étape du Défi du Galop. Alors que le challenge

ne compte plus que deux étapes à Marseille et Toulouse, deux chevaux ont pris

une sérieuse option sur la victoire finale dans le «Défi». Il s’agit de Young

Tiger (Tiger Hill), double lauréat du challenge européen, et d’Aizavoski

(Monsun), ancien cheval de Groupe. Les deux ont gagné deux épreuves. Young

Tiger a remporté les étapes de Cagnes et Pise et, grâce à son succès en Italie,

il a eu un bonus de points qui lui permet d’être le leader du «Défi» 2011, avec

deux points d’avance sur Aizavoski. Ce dernier a gagné la première étape de

Toulouse et celle de Craon. La défaite radicale de l’un des deux chevaux

permettrait à l’autre de prendre la tête du classement puisqu’il obtiendrait sa

troisième victoire. Et la lutte n’en serait que plus belle lors des deux

prochaines étapes. En effet, jamais le Défi du Galop n’a été aussi palpitant,

d’autant que Young Tiger a trouvé à qui parler. L’EXPERIENCE DE LA PISTE POUR

YOUNG TIGER

Vainqueur

du Grand Prix de Nantes 2009 puis deuxième l’an passé, Young Tiger a pour lui

l’expérience du tracé nantais, contrairement à Aizavoski. Quatrième à San

Sebastian, dans l’étape espagnole du Défi du Galop, le champion de Javier

Gispert n’a pas apprécié la piste fausse ce jour-là. Il n’a donc pu creuser

l’écart sur ses poursuivants au classement général. Mardi, il courra sur sa

fraîcheur, ce qui ne le gêne pas.  À

poids égal avec Aizavoski, il a les capacités pour lâcher ses poursuivants dans

le classement.

AIZAVOSKI,

LE CHALLENGER

Le

pensionnaire d’Élie Lellouche, Aizavoski, s’est orienté vers le Défi du Galop

cette année. Son mentor a en effet choisi d’envoyer plusieurs de ses protégés

vers ce challenge, ce qui le place en tête du classement des entraîneurs, avec

neuf points d’avance sur François Rohaut. Si la victoire finale semble acquise

à l’entraîneur cantilien, ce n’est pas le cas chez les chevaux. Aizavoski, lui,

devrait apprécier le parcours coulant du Petit Port. Et ce cheval lutteur a

tous les atouts pour enlever une édition du Défi du Galop.

LE RESTE

DE L’OPPOSITION

Cinq

chevaux seront opposés à Young Tiger et Aizavoski. Parmi eux, on peut citer

Tigre d’Or (Tiger Hill), Royal Menantie (Kendor) et Opéra Vert (Green Tune).

Trois chevaux qui ont la particularité de bien connaître la piste et d’être en

forme. Également, il faudra suivre la course de Brasileira (Dubai Destination),

qui a terminé quatrième d’une Listed, tout près de Solemia, elle-même deuxième

du Prix du Conseil de Paris (Gr2). D’autant qu’elle ne portera que 53,5 kilos.