Jérémy crocquevieille, favori de l’«arc espagnol»

Autres informations / 15.10.2011

Jérémy crocquevieille, favori de l’«arc espagnol»

MADRID (SP), Dimanche

Premio Memorial Duque de Toledo

(A)

Cravache d’Or espagnole en 2010

et premier prétendant à sa propre succession cette année, le jockey français Jérémy

Crocquevieille montera «l’Arc» espagnol, dimanche, à Madrid. Il s’agit du

Premio Duque de Toledo (A, 2.400m), une course enlevée par des chevaux de la valeur

de Partipral, Vert Amande ou encore Young Tiger. Il sera associé au favori Entre

Copas (Sakhee), qui sera certainement élu cheval de l’année de l’autre côté des

Pyrénées à la fin de l’année. Invaincu cette année et lauréat de quatre Grand Prix,

sans connaître d’opposition, sur le sable comme sur le gazon, il a gagné sa préparatoire

alors que ce n’était pas du tout son objectif. Le terrain léger ne le contrariera

pas, au contraire, puisqu’il a gagné le Grand Prix de Madrid sur ce type de terrain,

en juin dernier. Tout est donc réuni pour que le pilote tricolore double la mise,

un an après son succès dans cette même course avec Karluv Most (Della Francesca),

également en lice.

 

Sylvain Ruis fait le voyage à

Madrid Son plus sérieux rival devrait être Arnuero (Sakhee), le frère du champion

Harbinger (Dansili), gagnant des King George and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Entraîneur

d’Arnuero Mauricio Delcher Sanchez a confié à nos confrères de A Galopar : « C’est

un cheval tardif que j’estime beaucoup. Il a gagné dans un très bon style la course

préparatoire et sera bien sur 2.400m. Mais le «Memorial» n’est pas la course de

sa vie et il sera meilleur à 4ans. » Vainqueur du Derby espagnol (A), tout comme

Plantagenet (Trade Fair) et Domeside (Domedriver), Ayanz (Tiger Hill) aurait préféré

une piste plus souple, mais il possède le niveau Gr3, d’après Mirco Demuro qui l’a

monté dans le «Derby». Outre Jérémy Crocquevieille et Julien Grosjean, un autre

jockey français sera en piste : Sylvain Ruis. Pour sa première monte en Espagne,

il montera Senor Miranda (Fantastic Light), régulier, mais dominé dans la préparatoire.