Les dernieres nouvelles avant le grand dimanche d’auteuil

Autres informations / 08.10.2011

Les dernieres nouvelles avant le grand dimanche d’auteuil

 

KAPGA DE

CERISY S’ENGAGE DANS LE PREMIER GROUPE POUR HURDLERS DE 3ANS

Le

pensionnaire de Sylvie Audon, Kapga de Cerisy (Kapgarde), prendra le départ

dimanche du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), le premier Groupe réservé aux

3ans à Auteuil. Deuxième de l’important Prix Robert Lejeune (L) derrière Esmondo

(Sholokov), il a le droit de bien se comporter dimanche. « Il va très bien

depuis sa dernière performance, nous a dit son mentor. Il est très gai. Il est

encore très tendre, il peut commettre des petites bêtises, par manque de

maturité, mais il compense par sa qualité. »

 

RHIALCO,

LE MEILLEUR ADVERSAIRE DE RUBI BALL

Dimanche

a lieu le Prix Heros XII (Gr3), l’épreuve préparatoire de référence au Prix La

Haye Jousselin (Gr1). Si cette course ne semble pas pouvoir échapper au

champion gaucher Rubi Ball (Network), un autre gaucher peut lui donner un peu

de fil à retordre, Rhialco (Dom Alco). Le protégé d’Emmanuel Clayeux est encore

très inexpérimenté en steeple-chase, il va découvrir le parcours extérieur des

steeple-chasers, mais n’est pas dénué de qualité, bien au contraire. Son

entourage nous a confié qu’il était en pleine possession de ses moyens, qu’il

passait un véritable test, mais qu’il allait courir sans complexe. Il sera

monté par Christophe Pieux, l’ancien partenaire de Rubi Ball. Si, d’aventure,

les deux gauchers entrent ensemble dans la dernière ligne droite, il faut

s’attendre à voir un Christophe Pieux déchaîné pour tenter d’inquiéter Rubi

Ball.

 

JEHAN

BERTRAN DE BALANDA : « SLEEPING BLUE VA BIEN COURIR »

Dimanche

à Auteuil, Jehan Bertran de Balanda sera doublement représenté dans le Prix

Carmarthen (Gr3), l’épreuve préparatoire au Grand Prix d’Automne (Gr1). Vitray

(Morespeed) et Sleeping Blue (Sleeping Car) viennent tous les deux de courir

dans le Prix de Compiègne (Gr3), prenant respectivement les première et

dernière places. Leur mentor ne s’attend pas à les voir lutter pour la

victoire, mais estime que la candidature de Sleeping Blue est la plus fiable. «

La dernière fois, Vitray a réalisé une superbe performance. On s’y attendait un

peu, il était vraiment bien et toutes les conditions étaient réunies pour qu’il

fasse une performance. Le cheval est encore très bien, mais, cette fois-ci,

c’est plus compliqué. Il devrait bien courir, mais il a moins de choses pour

lui. Pour Sleeping Blue c’est tout le contraire. Il a besoin de courir pour

progresser et son parcours lui a fait du bien. L’assouplissement des pistes va

lui être beaucoup plus favorable. »

 

PELDERO

ET LE TRANQUILLE SE PRÉPARENT SAGEMENT

Peldero

(Pelder) et Le Tranquille (Reste Tranquille) seront aussi de la partie dimanche

à Auteuil. Ils vont s’engager respectivement dans les Prix Heros XII (Gr3) et

Orcada (Gr3), des préparatoires aux Grand Steeples automnaux de leur

génération. Peldero avait fini troisième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1)

2009 et avait ensuite connu une longue interruption de carrière. Il a fait une

rentrée le 9 septembre dernier et retrouve l’élite ce dimanche. « C’est un

cheval que j’aime beaucoup, confie François Cottin. Il va très bien, mais a eu

des soucis. Les chevaux qui ont été arrêtés longtemps sont toujours difficiles

à retrouver, on verra bien comment il se comporte. » Concernant Le Tranquille,

il n’a pas été revu depuis sa bonne quatrième place dans le Prix Ferdinand

Dufaure (Gr1). Un peu décevant en début de saison après avoir fini l’exercice 2010

invaincu en steeple-chase, il avait montré du mieux et rassuré son entourage. «

Le Tranquille a eu un bon break cet été, poursuit son mentor. C’est une rentrée

et le cheval peut m a n q u e r d’un peu de c o n d i t i o n dans cette

course. »


 

NON, DABIRSIM

N’EST PAS À VENDRE !

Le 2ans

qui fait le buzz dans la planète course est l’invaincu Dabirsim (Hat Trick).

Puisqu’il a été monté par Frankie Dettori lors de ses deux victoires de Gr1,

une rumeur a annoncé le cheval dans le giron de Godolphin très prochainement.

Mais l’entourage du champion a pris les devants par l’intermédiaire de

l’imposant Olaf Profft, manager de l’écurie : « Non, le cheval n’est pas à

vendre ! » Aux britanniques qui l’ont interrogé sur l’avenir du cheval, Olaf a

répondu : « Nous avons déjà eu des offres importantes. Mais nous les avons

toutes refusées. Le nom de Dabirsim provient d’une combinaison de noms. “Da”

pour David, fils de Simon Springer, “Bir” pour Brigitte, la femme de Simon

Springer, et “Sim” pour Simon. Le vendre reviendrait à vendre quelqu’un de sa

famille. »