Loi, un cheval de derby

Autres informations / 18.10.2011

Loi, un cheval de derby

 « Il n’a rien battu. » « C’est un lot plus que

moyen… » Ces propos, on pouvait les entendre après la victoire de Loi (Lawman)

dans le Prix de Condé (Gr3). C’étaient les mêmes qu’on entendait après sa

victoire à Saint-Cloud dans le Prix Le Capucin (B), où il ne battait que

Spidermania, troisième vendredi d’un "réclamer". Il ne faut pas être

expert en mathématiques pour se rendre compte que Loi n’est pas tombé sur des

lots inoubliables. Est-ce de sa faute ? Non, il n’y est pour rien si, même dans

les Groupes pour 2ans, il ne trouve qu’un hongre de Richard Chotard pour le

contrer. Richard Chotard d’ailleurs qui a bien fait de profiter de l’absence de

grandes maisons parisiennes pour que son Yang Tsé Kiang (Kahyasi) devienne

placé de Groupe à 2ans. Ce n’est pas le plus beau "papier", ni le

plus classique des poulains à l’entraînement en France, mais il a réussi là où

d’autres ne sont pas venus tenter leur chance. Pour en revenir à Loi, il a su

mettre la manière lors de ses deux succès, sans gagner de loin. Comme Makfi

(Dubawi), qui n’avait pas battu grand-chose en débutant puis dans le

"Djebel" (Gr3). Comme le pensionnaire de Mikel Delzangles, Loi

pourrait tenter sa chance en Angleterre à 3ans. Après sa victoire dans le

"Condé", son entourage évoquait sans se cacher que le Derby d’Epsom

(Gr1) était une possibilité plus que sérieuse pour 2012. En attendant, Loi va

passer l’hiver tranquillement et on ne peut souhaiter à son entourage que

d’avoir autant de réussite qu’avec Lawman, le père de Loi, mémorable gagnant du

"Jockey Club" (Gr1).