Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix andre baboin - grand prix des provinces (gr3) : une huitieme victoire au courage pour akarlina

Autres informations / 08.10.2011

Prix andre baboin - grand prix des provinces (gr3) : une huitieme victoire au courage pour akarlina

Adepte

de la course en tête, Akarlina (Martaline) n’a pas cherché à finasser dans le

Prix André Baboin - Grand Prix des Provinces (Gr3). C’est avec cette tactique

qu’elle a connu ses meilleurs résultats et c’est avec celle-ci qu’elle a

enregistré sa deuxième victoire de Groupe. Elle en a beaucoup fait en début de

parcours et il était temps que le poteau arrive. Elle résiste du minimum au

rush final du favori, Agent Secret (Pyrus). C’est la huitième victoire en seize

sorties d’Akarlina. Beaucoup d’entre elles ont été obtenues en allant devant. «

Pour faire cela, il faut avoir beaucoup de coeur et garder le moral », notait

Nicolas Clément, son entraîneur. Âgée de 5ans, Akarlina n’a fait que progresser

tout au long de sa carrière. Elle a débuté à 3ans, avant d’être orientée vers

les Quinté +, en gagnant deux de ceux-ci d’affilée, ce qui est rare. Vendredi,

c’était sa troisième victoire en autant de sorties à Lyon-Parilly.

PEUT-ETRE

L’ITALIE AVANT LES VENTES POUR AKARLINA

Contacté

suite à la victoire de sa pensionnaire – qui courait jusqu’à l’an dernier sous

ses couleurs – Nicolas Clément nous a appris : « C’est vraiment superbe ce

qu’elle fait encore. Elle a un coeur gros comme elle. Akarlina est sans aucun

doute une jument d’automne. L’an dernier, elle avait réalisé ses meilleures

performances en septembre déjà. Et là, on la retrouve bien. Pour la suite, on

pourrait se laisser tenter par le Premio Roma [Gr1, le 6 novembre, à Rome,

ndlr]. L’an dernier, elle était allée courir jusqu’à Woodbine,  mais, cette année, ce rendez-vous est trop

rapproché, car il a lieu le dimanche 16 octobre. » En ce qui concerne une

éventuelle poursuite de la carrière d’Akarlina à 6ans, rien n’est décidé,

puisqu’ « elle devrait passer en vente à Arqana en fin d’année. On en discute

avec ses propriétaires, mais, a priori, l’objectif est de la vendre. Akarlina

est une fille de Martaline, un fils de Linamix. Et elle a pris tous les bons

côtés de Linamix, la robe, bien sûr, mais aussi le courage et ce côté

accrocheur. Elle devrait faire une très bonne poulinière. »

DON’T

HURRY ME PROCHE DE LA CATASTROPHE

Pour sa

rentrée, Don’t Hurry Me (Hurricane Run) a eu un parcours plein de heurts.

Tendue durant la première partie de la course, elle a glissé à la sortie du

tournant final. C’est de peu qu’elle s’est rattrapée, évitant ainsi une

catastrophe.

AKARLINA,

ELEVEE POUR L’OBSTACLE

Akarlina

a été élevée au Haras de la Faisanderie géré par Doïna Chaussonière. L’éleveur

nous avait raconté l’histoire de son élève : « Nous avons acheté Makalda à

Deauville aux ventes d’élevage alors qu’elle était pleine de Goldneyev. Ce

produit était Goldenmark, un bon cheval qui a gagné plusieurs courses. Nous

avions également eu à la maison la quatrième mère d’Akarlina. Akarlina est le

premier produit d’Akaralda. Nous avions choisi Martaline, car déjà nous le

trouvions très beau, et aussi parce qu’on pensait qu’Akarlina pouvait être

exploitée en plat avant, surtout, d’aller sur les obstacles. C’est donc une

vraie surprise pour moi de la voir atteindre ce niveau en plat ! Nous avons

trois soeurs d’Akarlina. Une 3ans par Saint des Saints qui est chez David

Windrif. Une 2ans par Astarabad chez Nicolas Clément et une yearling par Robin

des Prés. Actuellement, Akaralda est pleine de Montmartre. »