Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix carmarthen (gr3) : le debut du regne de kap dream

Autres informations / 09.10.2011

Prix carmarthen (gr3) : le debut du regne de kap dream

 

Kap

Dream (Kapgarde) est bien le champion annoncé. Si le pensionnaire de Joël

Boisnard avait laissé de superbes impressions lors de ses succès à Auteuil (au

nombre de quatre), il n’avait encore jamais gagné de Groupe, ni affronté des

chevaux de tout premier plan. Dimanche, il disputait pour la première fois un

Gr3 et le résultat a été limpide. Le cheval a pris la direction des opérations,

et il a rallié le poteau en tête, en toute décontraction. Seule La Segnora

(Turgeon) a été capable de le suivre, mais, sur le plat, Kap Dream s’est de

nouveau détaché, comptant cinq longueurs et demie d’avance au passage du

poteau. Pourtant, il a été "taquiné" durant la majeure partie du

parcours par Joly Nelsa (Brier Creek), qui a éjecté Anthony Lecordier en début

de parcours. « Aujourd'hui, il voulait aller plus vite que le cheval en

liberté, a expliqué Jacques Ricou au micro du cheval émetteur. En face, Joly

Nelsa n'a pas arrêté de nous embêter. Kap Dream croyait qu'il y avait un jockey

dessus et il contrait ; il contrait parce que c'est un guerrier. Mais c'est

bien, car il a craché son feu après avoir gagné dernièrement. Ça va lui faire

du bien. » Joël Boisnard confiait lui aussi que la course n’avait pas été

facile à vivre dans les tribunes: « Mon coeur battait fort ! Je tiens à

remercier deux personnes qui se sont montrées très solidaires après l’accident

du cheval. Il s’agit de mon vétérinaire, et de Michel Chartier. Quant au

cheval, il va maintenant être dirigé sur le Grand Prix d’Automne. »

LES

HAIES A L’AUTOMNE

Joël

Boisnard a donc pris sa décision : Kap Dream restera en haies cet automne. «

Son printemps raté et le fait qu'il n'y ait plus Questarabad m'ont fait opter

pour les haies, d'autant que c'est une discipline moins risquée. Surtout quand

on n’a pas encore passé la piste extérieure », a-t-il expliqué. Jacques Ricou

ajoutait : « Il n'avait pas couru du printemps et c'est dur d'aller en steeple

directement, c'est une autre discipline et il a besoin de se gérer avant d'y

retourner. En effet, physiquement, il est mûr, mais psychologiquement, c'est

encore un jeune cheval tout fou. Il a besoin de voir ce que c'est que d'avoir

un peu mal aux muscles après la course. »

LA

SEGNORA IRREPROCHABLE

Battue

avec les honneurs, La Segnora s’est de nouveau montrée irréprochable. Yann

Porzier avait d’ailleurs le sourire de ceux qui ont gagné, et il reconnaissait

: « Elle est battue par un très grand cheval. C’est juste dommage que Joël

Boisnard ait aussi choisi de rester en haies ! Je pense que l’allongement de la

distance servira ses intérêts dans le Grand Prix d’Automne. Je ne regrette pas

de l’avoir laissée sur les haies cet automne. Ce sont des places qui valent

certaines victoires… » Derrière ces deux "intouchables", Saphir River

(Slickly) a réalisé une grande performance. Ce 5ans, qui peut se montrer

brillant, a longtemps galopé en dernière position. Le rythme soutenu imprimé

par Kap Dream a servi ses intérêts. Il a commencé à se rapprocher au bout de la

ligne d’en face, et il a réalisé une très belle ligne droite, venant prendre la

troisième place alors qu’il débutait à ce niveau de compétition. C’est de très

bon augure pour la suite de sa carrière.

LA

REUSSITE DE KAPGARDE

Élevé

dans l’Orne par G. et F. Cachot, Kap Dream est un fils du bon étalon d’obstacle

Kapgarde (Garde Royale) dont il fait partie de la première production. Il est

le cinquième des six produits d'Extreme Dream (Zino), une bonne jument de plat

qui a remporté quatre courses en région parisienne dont trois à Évry. Kap Dream

est, à ce jour, le meilleur élément de la fratrie. Son père, Kapgarde, est

entré au haras en 2004 et, dès sa première production, il a produit des

gagnants de Groupe, comme Royale François, lauréat du Prix La Périchole (Gr3),

Futio, vainqueur du Prix Fleuret (Gr3). Cette année, Off by Heart, quatrième du

Prix Orcada (Gr3) après avoir aligné quatre succès consécutifs, met également

son père en valeur.