Prix esmeralda (b): beauty parlour peut envisager l’hiver sereinement

Autres informations / 30.09.2011

Prix esmeralda (b): beauty parlour peut envisager l’hiver sereinement

Lauréate

par huit longueurs de son maiden, Beauty Parlour (Deep Impact) a confirmé

facilement dans le Prix Esméralda (B). Cette fois, l’écart n’est

"que" de trois longueurs et demie avec sa dauphine, mais la manière a

été plus plaisante que lors de ses débuts. Vite dans le sillage des

animatrices, Sagawara (Shamardal) et Gaazaal (Iffraaj), elle ne leur a laissé

aucune chance quand elle a accéléré à mi-ligne droite. « C’est une vraie

bicyclette, disait après la course Élie Lellouche, son entraîneur. Quand on lui

demande d’accélérer, elle accélère. Elle fait ce qu’on lui demande. Anthony

[Crastus, son jockey, ndlr] m’a dit qu’il était au-dessus du lot toute la

course. Je suis assez impressionné par les temps partiels de Beauty Parlour

dans les quatre cents derniers mètres. »On ne sait pas vraiment quel niveau ont

les pouliches qu'elle a battues en débutant. Mais on sait à quoi s'en tenir

quant à la valeur des concurrentes de ce Prix Esméralda : le lot "tenait

la route". À commencer par Sagawara– qui aurait dû débuter dans le Prix de

la Cascade (F)–, assez estimée chez les 2ans d’Alain de Royer Dupré, mais aussi

Gaazaal, qui a débuté dans le Prix de Lisieux (F - 7e) avant d’ouvrir son

palmarès à Saint-Cloud. Beauty Parlour succède à Golden Lilac (Galileo) au

palmarès de cette épreuve. Elle suit d’ailleurs le même chemin à 2ans que la

classique d’André Fabre, puisque, comme elle, elle a gagné en débutant le Prix

Allée d’Amour (F). Comme elle également, elle va rester tranquille cet hiver. «

Elle a couru deux fois et je ne suis pas enclin à lui faire courir le Prix des

Réservoirs (Gr3), confiait Élie Lellouche. Elle va rester tranquille jusqu’à la

fin de l’année en attendant l’an prochain. » Si tout se passe bien, Beauty

Parlour devrait alors y être revue dans les bonnes courses.

LA

PROPRE SOEUR DE BAROCCI

Beauty

Parlour est le deuxième produit de Bastet (Giant’s Causeway). Le premier a

gagné en début de saison le Prix Omnium II (L). C’est Barocci. Bastet (Giant’s

Causeway) était déjà entraînée par Élie Lellouche. D’un très bon niveau, elle a

gagné une Listed et s’est placée au niveau Gr2. Suite à Beauty Parlour, Bastet

est ensuite revenue en Europe et a un mâle yearling par Zamindar, un foal par

Peintre Célèbre et a été présentée à Invincible Spirit cette année. Deuxième

mère de Barocci, Bénédiction (Day is Done) s’est placée de Stakes outre-Manche.

Elle est la mère de Might and Power (Zabeel), cheval de l’année en Australie où

il a gagné le Melbourne Cup et le Cox Plate Handicap (Grs1).