Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix joubert (l) : une listed au bout du suspens pour solemia

Autres informations / 01.10.2011

Prix joubert (l) : une listed au bout du suspens pour solemia

 

 

 

 

Photographie

très serrée entre trois pouliches pour la troisième place, plus enquête sur la

gagnante, Solémia (Poliglote). Au bout d’une demi-heure, le résultat n’a

finalement pas été modifié. Logique, car même si Solémia a "déplacé"

Pirika (Monsun) à trois cents mètres du poteau pour avoir l’ouverture, la gêne

n’a pas, de façon objective, franchement modifié le résultat. Solémia était

au-dessus vendredi et son mouvement n’était pas plus dangereux que celui de

Sarafina (Refuse to Bend) qui a été maintenue dans le Prix Foy (Gr2).

UNE

LISTED EN ATTENDANT MIEUX A 4ANS

L’entourage

de Solémia avait annoncé qu’elle resterait à l’entraînement à 4ans. Ce plan

n’est pas changé, comme nous l’a confirmé Pierre-Yves Bureau : « Solémia a

connu quelques soucis de santé en début de saison. Elle n’a pas beaucoup couru

cette année et n’a pas, non plus, toujours eu son terrain. Elle reste à

l’entraînement à 4ans, car elle n’a pas encore tout montré et reste capable de

progrès. Vendredi, comme elle avait bien couru pour sa rentrée, nous en

attendions une bonne performance. Nous avons longtemps hésité avec le Prix de

Royallieu et avons finalement décidé, avec Carlos [Laffon-Parias, son entraîneur,

ndlr],"d’assurer le coup" en courant cette Listed. Elle a rempli son

contrat et c’était important. Elle fait partie de l’une de nos meilleures

familles et, pour l’élevage, c’était important qu’elle devienne "gros

black type". D’autant plus que cette pouliche possède un modèle

magnifique. En terrain souple, elle est beaucoup mieux. Cela nous donne

l’espoir, pour 2012, qu’elle puisse tirer son épingle du jeu au niveau Groupe.

»

UNE

VICTOIRE MERITEE

On peut

dire que Solémia méritait ce succès. Elle restait sur une très bonne rentrée

dans le Prix des Tourelles (L). Malgré un parcours en épaisseur, elle avait

pris une encourageante deuxième place. Vendredi, le terrain était bon et, vu

ses origines, Solémia est mieux sur une piste nettement plus souple.  Cette marge grâce au terrain permet de penser

qu’elle pourrait percer au niveau Groupe à l’automne.  Favorite, Pirika s’est bien comportée,

finissant fort pour venir arracher la deuxième place devant trois pouliches qui

se sont tenues de près pour la suite du classement. Sous l’impulsion de Bugaboo

(Dalakhani), qui a remporté le second accessit, le rythme n’a pas été sélectif,

d’où cette arrivée de type handicap.

BROOKLYN’S

DANCE POULINIERE D’EXCEPTION

Élevée

par ses propriétaires, Wertheimer & Frère, Solémia est une fille de

Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), qui avait gagné le Prix Cléopâtre (Gr3)

avant de devenir une poulinière très prolifique. Son premier produit, West

Brooklyn (Gone West), est né en 1993 et a gagné deux fois. Depuis, on a pu

apprécier Brooklyn’s Gold (Seeking the Gold), lauréat du Prix de Suresnes (L),

Gold Dodger (Slew O’Gold), gagnante du Prix de la Pépinière (L), Prospect Park

(Sadler’s Wells), deuxième du Prix du Jockey Club (Gr1) et Prospect Wells

(Sadler’s Wells), lauréat du Prix Greffulhe (Gr2). Cette famille remonte à

Vallée Dansante (Lyphard), née en 1981 et deuxième mère de Solémia. Vallée

Dansante est l’aïeule de beaucoup de bons chevaux comme Okawango (Kingmambo),

lauréat du Grand Critérium (Gr1), Quijano (Acatenango), top-cheval allemand

gagnant de Gr1, et, surtout, Authorized (Montjeu), mémorable gagnant du Derby

d’Epsom (Gr1).