Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix qatar total arabian world cup (gr1 pa) : « avoir les trois premiers, c'est merveilleux ! »

Autres informations / 03.10.2011

Prix qatar total arabian world cup (gr1 pa) : « avoir les trois premiers, c'est merveilleux ! »

C'est un

homme "heureux" qui est arrivé sur le podium de la conférence de

presse. En effet,  l'entraîneur

britannique de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani, Julian Smart,

place trois de ses représentants sur le podium final de la plus grande épreuve

européenne pour les chevaux arabes, avec, dans l'ordre, Areej GB (Amer), Aziz

AsF GB (Amer) et Jaafer AsF GB (Amer). Un magnifique exploit à ce niveau. Tout

comme à Doha pendant l'hiver, Julian Smart était le seul en mesure de croiser

le fer avec les pensionnaires d'Alban de Mieulle, surtout devant la menace que

représentaient Raqiyah GB (Amer) et son jeune compagnon de boxe, Al Tair GB

(Amer). Fer de lance de son écurie, Jaafer ASF (Amer) semblait le plus apte à

donner la meilleure réplique.

UNE

COURSE RONDEMENT MENEE

Emmené

par Sartejano (Dormane), flanqué par Kasih GB (Amer) sur son extérieur et de

Hilal Al Zaman IrQ (Mencour), le peloton "roulait" et on pouvait être

sûr que les attentistes allaient se tailler la part du lion. Comme par hasard,

patientant à l'arrière-garde, les trois coursiers de Julian Smart attendent

leur heure. Au sortir du tournant final, les attaques fusent. Des ouvertures se

créent au milieu du peloton par lesquelles s'infiltrent les porteurs de la

casaque bleu ciel, étoiles blanches. Montée également en retrait, Raqiyah

entame son mouvement tandis qu'Al Tair semble avoir un problème, se déportant

sur l'extérieur de la piste, côté tribunes. Areej a été la première à se porter

à l'attaque, ses compagnons la suivent, Raqiyah reste un peu là et, bien que

David Bouland ait rééquilibré Al Tair, la messe est dite, il ne peut que

terminer plaisamment aux portes du podium. Areej ne se laisse plus approcher et

s'impose brillamment. Avec le succès de Danedream dans "l'Arc",

c'était bien l'année des femelles !

UNE

ANNEE 2011 EXCEPTIONNELLE !

Vainqueur

de l'Emir's Sword (Gr1 PA) fin mars avec Jaafer AsF, Julian Smart empoche le

deuxième grand rendez-vous de l'année pour les chevaux arabes. Une victoire qui

le ravit et une performance de sa jument « qui me surprend un peu, surtout avec

autant de facilité. La deuxième place d'Aziz ASF me fait également très

plaisir. Il est borgne, courageux, et est allé bien droit aujourd'hui. Il a une

place à part dans mon coeur. Quand au troisième, Jaafer ASF, ce n'est pas

surprenant, c'est l'un des meilleurs chevaux arabes au monde.» Noel Callan, le

jockey victorieux, savourait également la prestation de sa monture : « J'étais

assez confiant au départ car elle était bien sur son mors. Elle allait même

trop bien, je l'ai donc reprise. Ensuite, elle a eu une telle accélération !

C'est une victoire fantastique. » Dans le clan des battus, Alban de Mieulle ne

pouvait que saluer la performance de l'adversaire et regretter les déboires

d'Al Tair : « Le cheval a cassé une rêne avant l'épreuve et cela s'est

reproduit durant la course, au début de la ligne droite. Cela explique pourquoi

il a penché et David [son jockey, ndlr] a cru qu'il s'était blessé. Ensuite, le

temps de le rééquilibrer, il a pu le relancer mais avec une seule rêne et la

cravache du mauvais côté, c'était mission impossible. Sans cela, il aurait

disputé l'arrivée. Quand à Raqiyah, comme me disait Freddy Head, "ce sont

les femelles !" Elles sont toujours un peu spéciales. » Ce n'est sûrement

que partie remise !