Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar arabian trophy des pouliches (gr1 pa) : al nachmiya, une belle recompense !

Autres informations / 30.09.2011

Qatar arabian trophy des pouliches (gr1 pa) : al nachmiya, une belle recompense !

On

attendait le duel entre l’invaincue Fazah (Mahabb) et Al Nachmiya (Azadi), qui

venait de faire sensation à Mont-de-Marsan. Le duel a tourné court car la

seconde, après avoir pris l’avantage à trois cents mètres du poteau, n’a rien

lâché et s’est imposée plaisamment malgré la tentative désespérée de la

première pour prendre l’avantage. Une belle preuve de supériorité ! C’est à

l'élevage Al Safinate, en Charente-Maritime, que la gagnante a vu le jour.

Hassan Mousli se souvient : « Je l’ai vue toute petite. Elle a grandi chez moi.

Elle a des origines "maison" puisqu’on avait acheté sa mère, Amara Al

Chame (Kesberoy) suitée en même temps que le père, Azadi (Darike) à M.

Poydenot. La grand-mère d’Al Nachmiya, Aiglantine (Baroud III) nous appartenait

également. C’est une pouliche sûrement très tardive, qui a beaucoup de classe

et qu’Arnaud Chaillé-Chaillé, son entraîneur, a parfaitement gérée puisqu’il

l’a beaucoup respectée depuis ses débuts. Je pense que l’année prochaine, ce

sera encore mieux. Je fais confiance à ce qu'il m’a dit! (rires)»

UNE

BONNE LIGNEE

Al

Nachmiya descend d’une fratrie qui a fait ses preuves sur la piste. Hassan

Mousli poursuit : « Sa mère avait déjà produit un crack, Al Sabeq (Tidjani),

qui est parti aux Émirats Arabes Unis et a gagné un Gr1 PA là-bas. Elle a eu

également une femelle, Al sabika (Akbar), qui a pris la deuxième place du Prix

Razzia III (Gr3 PA) avant de partir au Sultanat d’Oman où je n’ai plus entendu

parler d’elle. C’est une très bonne jument ! »

LA

REUSSITE D’UN ETALON

Il faut

noter la réussite de l’étalon maison, Azadi : « On a fait courir trois chevaux

de cet étalon cette année et j’ai déjà deux gagnants, le troisième s’étant

accidenté à un boulet et ayant donc été arrêté. La demi-soeur, Al Zad (Azadi),

va d’ailleurs courir samedi dans l’épreuve pour les juments. On fait un métier

assez dur et c’est important d’être récompensé. »

LA

CONFIANCE D’UN PROPRIETAIRE

Satisfaire

celui par qui rien ne serait possible, le propriétaire. Voilà à quoi pense M.

Mousli, qui « bénéficie de la confiance de M. Faiz Elweet depuis longtemps et

qui m’a permis de faire de l’élevage. »