Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar prix de la foret (gr1) : la victoire revee n’a pas eu lieu

Autres informations / 03.10.2011

Qatar prix de la foret (gr1) : la victoire revee n’a pas eu lieu

 

 

Ambiance

lourde au passage du poteau du Qatar Prix de la Forêt (Gr1). On affiche photo

entre Goldikova (Anabaa), à la corde, et Dream Ahead (Diktat), mais la première

impression, sur le vif, correspond à la réalité, implacable: Goldikova est

battue. Battue avec les honneurs, car il a fallu que Dream Ahead "se sorte

les tripes" pour lui prendre l’avantage à la lutte. C’est forcément un peu

la déception côté français. Goldikova a bien couru, elle a tout donné, lutté

jusqu’au bout, et même Olivier Peslier a fait tout son possible pour la porter

jusqu’au poteau. En vain. Pour son au revoir à la France, elle a été devancée.

« Il n’y a pas vraiment d’excuses, disait après la course Freddy Head, un peu

abattu. Peut-être n’a-t-elle plus le même changement de vitesse qui faisait sa

force. Si elle prend bien cette course, elle ira courir le Breeders’ Cup Mile,

comme prévu. » Dimanche, l’ambiance autour de ce Gr1 était très particulière.

Tout au long du chemin qui emmenait Goldikova du rond de présentation à la

piste, des dizaines de turfistes la soutenaient et encourageaient Olivier

Peslier. On ne comptait plus les « Allez Olivier ! » qui fusaient des travées

de Longchamp. Puis, en course, quand Goldikova est venue prendre – par la force

des choses – l’avantage, une clameur a jailli des tribunes. Supportée par

Longchamp, Goldikova y a réussi sa dernière sortie. Elle n’a pas vaincu mais

elle a, comme d’habitude, donné tout ce qu’elle avait pour son public.

LES

LAUREATS RENDENT HOMMAGE A GOLDIKOVA

Jockey

lauréat, William Buick s’excusait presque d’avoir gagné. Gêné, il disait : « Je

me sens mal d'avoir battu Goldikova. C'est une grande championne, vraiment. Je

suis content d'avoir gagné, mais j'aurais préféré battre un autre cheval

qu'elle ! » John O’Connor, manager de Ballylinch Stud, haras où Dream Ahead va

faire la monte l’an prochain, ajoutait : « Il a battu Goldikova. C’est une sacrée

performance et cela va compter pour sa future carrière d’étalon. » Khalifa

Dasmal, propriétaire de Dream Ahead, concluait : « Battre un cheval comme

Goldikova est incroyable ! Et, avant le coup, nous aurions signé pour être

deuxième de cette championne. »

FLASH

DANCE EN DESSOUS…

Une des

raisons qui peuvent expliquer la défaite de Goldikova, c’est le travail de son

leader, Flash Dance (Zamindar). Adjointe à Goldikova depuis 2011, elle n’a pas

joué son rôle comme elle le fait si bien habituellement. Elle a eu du mal à

prendre la tête – Mickael Barzalona a dû vraiment la solliciter pour venir en

tête – et n’a pas, dans la ligne droite, emmené Goldikova assez loin.

"Goldi" a donc dû prendre très tôt la tête. Olivier Peslier a

temporisé un maximum, mais il a bien fallu y aller un moment. Pierre-Yves

Bureau reconnaissait que Flash Dance avait été un ton en dessous et nous

racontait : « Nous sommes un peu déçus, mais nous n'avons pas le droit de

l'être avec une jument extraordinaire comme Goldikova. Espérons que cela se

passe bien aux États-Unis. Aujourd'hui, sa leader était un peu

"cuite"... »

…POURTANT

LE RECORD DE LA COURSE EST BATTU !

En

s’imposant en 1’18’’10, Dream Ahead bat le record de la course. Depuis 1995, il

était détenu par Poplar bluff en 1’18’’40. Le bon terrain et la vive lutte

entre deux chevaux de grande valeur tout au long des quatre cents derniers

mètres explique ce temps record, en plus du travail réalisé par Flash Dance une

fois qu’elle a pu prendre la tête. Dimanche, le record du parcours des 1.400m

"nouvelle piste de Longchamp" a été approché de vingt centièmes.

LE SEUL

QUI POUVAIT LA BATTRE

Au

"papier", Dream Ahead était le seul qui pouvait, théoriquement,

battre Goldikova. Ce 3ans était considéré en 2010 comme l’égal de Frankel

(Galileo) dans les ratings britanniques. Après un début de saison un peu

poussif, il a remis les pendules à l’heure à partir de cet été. Mine de rien,

Dream Ahead remporte dimanche son cinquième Gr1, après le "Morny",

les Middle Park Stakes, les July Stakes et le Sprint Cup (Grs1). On pouvait

avoir un petit doute sur sa capacité à tenir 1.400m. Mais William Buick a pu

cacher le cheval un maximum pour venir quand il a voulu pour attaquer

Goldikova. Battu deux fois par Frankel, une fois à 2ans et une fois à 3ans,

Dream Ahead est l’un des nombreux dauphins du champion de Sir Henry Cecil à se

mettre en évidence quand le crack n’est pas là. Dream Ahead est un grand

champion et ce qu’il avait fait à 2ans dans le "Morny" sortait de

l’ordinaire. Son seul défaut, qui n’en est pas vraiment un, c’est de ne pas

tenir 1.600m.

PEUT-ETRE

LA DERNIERE COURSE DE DREAM AHEAD AVANT BALLYLLINCH STUD

C’est

peut-être la dernière fois que l’on voyait courir Dream Ahead. L’an prochain,

il officiera en tant qu'étalon à Ballyllinch Stud et son entourage expliquait

ne pas savoir si le cheval allait encore courir une fois ou non cette année : «

Il y a les options de courir à Hongkong ou au Breeders’ Cup. Mais rien n’est

décidé et peut-être qu’on va s’arrêter là-dessus. »

UNE

BONNE VALEUR DE SURFRIDER

À six

longueurs du duo de tête, c’est Surfrider (Dansili) qui est venu prendre la

troisième place. Mieux,  à nos yeux, sur

1.400m, il réalise une bonne performance et donne raison à Hervé Barjot qui a

investi 42.000 € pour l'acheter aux ventes de "l’Arc" samedi soir,

suite à la dissolution d’association entre ses propriétaires. Hervé Barjot nous

a déclaré : « C'est un 3ans, il ne faut pas l'oublier. C'est superbe, on a eu

de la chance d'avoir du bon terrain. C'est un vrai cheval de 1.400m. On avait

joué de malchance dans la Poule d'Essai. Il ne fallait pas tenir compte de sa

sortie dans cette course. »

UN

PRODUIT SIGNE DARLEY

Dream

Ahead est un pur produit de l’élevage de la famille Maktoum. Son père, Diktat,

a couru toute sa carrière pour le Cheikh Mohamed Al Maktoum avant de se vêtir

de la casaque Godolphin, et sa mère, Land of Dreams (Cadeaux Généreux), a

toujours évolué sous les couleurs Maktoum Al Maktoum et est issue de l’élevage

Gainsborough Stud Management. Bonne 2ans, Land of Dreams a remporté un Gr2 en

septembre à Doncaster avant de triompher à 3ans dans un Gr3 à Goodwood. Elle

est la mère d'Into the Dark (Rainbow Quest), un lauréat de Listeds à Ayr et

Newmarket qui a aussi pris la deuxième place d’un Gr3 préparatoire au Dubai

Duty Free (Gr1). Sahara Star (Green Desert), la deuxième mère, a remporté les

Molecombe Stakes (Gr3) sur la piste de Goodwood et son meilleur produit est

Land of Dreams.