Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar prix de l’arc de triomphe (gr1) : un trio de femelles qui “tord le cou” a une idee reçue

Autres informations / 03.10.2011

Qatar prix de l’arc de triomphe (gr1) : un trio de femelles qui “tord le cou” a une idee reçue

Dimanche,

la 90e édition du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) a "accouché"

d'une arrivée originale : un trio uniquement composé de femelles. Deux

pouliches de 3ans, Danedream  (Lomitas)

et Shareta  (Sinndar) ont même formé le

jumelé gagnant. Ce cas de figure ne s’était plus produit depuis la victoire de

San San devant Rescousse en 1972. Dans l’esprit de beaucoup, les femelles

détiennent moins de chance que les mâles de faire l’arrivée de

"l’Arc". Pour cela, ces "théoriciens" s’appuient sur une

statistique très simple : en 90 éditions, seules 18 pouliches se sont imposées.

Soit un taux de réussite de 20%, ce qui est peu, puisqu’il doit naître presque

autant de femelles que de mâles, chaque année, dans les haras. Mais, chaque

statistique mérite d’être un peu affinée. Pour celle des femelles dans

"l’Arc", il faut rapporter leur réussite au total des partants. Pour

cela, examinons les éditions disputées de 2002 à 2011. Sur ces dix

"Arc", deux femelles ont gagné, Zarkava (Zamindar) et donc Danedream.

On est toujours à 20% de réussite "à la gagne". Au total, pour ces

dix éditions il y a eu 153 partants. 26 étaient des femelles, soit 17%.

Finalement, avec même moins d’un cinquième des partants dans "l’Arc",

les femelles remportent un cinquième des éditions… Durant le même laps de

temps, 9 femelles se sont classées parmi les cinq premières. Leur réussite dans

cette épreuve est donc de 34%, puisqu’elles n’étaient que 26 sur dix ans à

courir "l’Arc". Tout cela pour dire qu'affirmer que les femelles ont

moins de chance que les mâles dans "l’Arc" est une fausse idée. Il

est évident qu’elles gagnent moins souvent et figurent aussi moins souvent

parmi les cinq premiers. C’est tout simplement parce qu’elles sont moins

nombreuses à s'y aligner ! Dimanche, il y a avait six femelles au départ de

"l’Arc". Depuis dix ans, aucune édition n’en avait rassemblées

autant.

LES

VICTOIRES DES FEMELLES DANS "L’ARC"

10

pouliches de 3ans

7

pouliches de 4ans

1

femelle de 5ans.

LA

RÉUSSITE PLUTÔT POUR LES 3ANS

Au cours

de la dernière décennie, sur les neuf femelles à l’arrivée de

"l’Arc", six (66%) avaient 3ans. Pourtant, sur les vingt-six femelles

au départ depuis 10 ans, douze avaient 4ans ou plus. Seules Pride, Snow Fairy

et Dar Re Mi ont réussi à faire l’arrivée alors qu’elles avaient 4ans ou plus.

Cette statistique montre que le poids pour âge accordé aux 3ans offre un

avantage indéniable. Cela vaut aussi pour les mâles et nous aurons l’occasion

prochainement de développer ce sujet.