Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar prix dollar (gr2) : "fighting cirrus" doit rendre les armes face à byword

Autres informations / 02.10.2011

Qatar prix dollar (gr2) : "fighting cirrus" doit rendre les armes face à byword

C’est

presque un crime de lèse-majesté qu’a accompli Byword (Peintre Célèbre). Le

pensionnaire d’André Fabre a dominé à la régulière le champion Cirrus des

Aigles (Even Top) à l’issue d’une belle lutte dans le Qatar Prix Dollar (Gr2).

Une lutte qui aura duré du premier au deuxième poteau, où était jugée

l’arrivée. Pendant tout le parcours, Maxime Guyon, en selle sur Byword, a filé

Cirrus des Aigles, le marquant "à la culotte". Quand "Fighting

Cirrus" est venu avec énormément de ressources à quatre cents mètres du

poteau, le jockey d’André Fabre a encore temporisé. De son côté, Franck Blondel

lançait "Cirrus", peut-être un peu tôt. Et malgré une défense

remarquable, comme à son habitude, il a dû s’incliner face à l’attaque incisive

de Byword, qui lui a pris l’avantage dans les cinquante derniers mètres. Il a

fallu voir un vrai cheval de Gr1 comme Byword pour infliger une défaite à

Cirrus des Aigles. « On connaît Cirrus des Aigles par coeur et il vaut mieux

être près de lui et le filer, a confié Maxime Guyon. Byword a une vraie pointe

de vitesse pour finir. Il a eu des petits soucis, mais il ne fallait pas

oublier qu'il avait remporté les Prince of Wales's Stakes (Gr1). Dans le bon

terrain, on a pu voir sa vraie nature. C'est un vrai cheval de Gr1. » Plus revu

depuis sa brillante victoire dans le Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3),

Byword arrivait également avec de la fraîcheur. « André Fabre lui a donné du

temps depuis qu’il a gagné à Chantilly, a expliqué Lord Teddy Grimthorpe,

racing manager du prince Khalid Abdullah, propriétaire de Byword. Également, il

a montré qu’il était très bon sur ce terrain. On devrait le revoir cette année.

Hongkong est une option. » Il faut aussi souligner que Byword s’impose dans un

très bon chrono de 2’00’’41, soit le cinquième meilleur temps de l’épreuve

depuis 1998. Quant à Cirrus des Aigles, son programme est inchangé. Les

Champion Stakes (Gr1) sont toujours sur son agenda. Et sa deuxième place lui

aura permis de reprendre de la vitesse, après avoir couru sur 2.500m dans le

Grand Prix de Deauville (Gr2).

CIRRUS

DES AIGLES, UNE BONNE COURSE AVANT LES CHAMPION STAKES

Cirrus

des Aigles se présentait en grandissime favori dans ce Gr2, comme à chacune de

ses courses. Tout le monde espérait son succès et il était l’attraction de ce

samedi. Mais le champion, après avoir donné l’impression de nous offrir une

nouvelle envolée, a dû subir la loi de Byword. « C’est vrai qu’il y avait deux

kilos entre lui et le gagnant, mais Byword est un très bon cheval, nous a

confié Corine Barande-Barbe, son entraîneur. André m’avait dit que son

pensionnaire était meilleur sur le terrain bon léger. Cirrus avait déjà battu

Byword dans le Prix d’Ispahan, mais c’était sur un terrain plus souple. Là, mon

protégé revenait des 2.500m et le rythme était différent. Mais ça lui aura

permis de retrouver une distance plus courte, avec de la vitesse, en vue des

Champion Stakes. » Cirrus des Aigles est, certes, dominé par un cheval de haut

niveau, extrêmement performant sur le bon terrain, mais il reste un champion.

Il a prouvé qu’il était aussi bon que Byword, une bonne indication en vue de

son futur déplacement en Angleterre.

LE VRAI

SHIMRAAN DE RETOUR AVANT SA VENTE

Castré,

Shimraan (Rainbow Quest) avait du mal à retrouver son niveau cette saison.

Après une victoire plaisante dans une petite course à conditions, il a montré

qu’il avait retrouvé une bonne partie de ses moyens. Sa deuxième place est

encourageante pour l’avenir et ses futurs acquéreurs. En effet, le cheval de

Son Altesse Aga Khan est passé en vente samedi soir lors de la vente de

"l’Arc". « On retrouve le vrai Shimraan, nous a dit Alain de Royer

Dupré, mentor de Shimraan. Il a eu du mal à encaisser la castration,  il lui a fallu du temps. C'est pour cette

raison qu'il a mal couru cet été à Deauville. C'est un bon cheval et il le

montre aujourd'hui.» Auteur d’un bel effort, mais lancé un peu tôt dans la

bataille, Famous Name (Dansili) a "craqué" à la fin et résisté de

justesse à Saga Dream (Sagacity) qui a fini très vite. L’entraîneur de ce

dernier, Freddy Lemercier, nous a confié : « Je suis super content de lui. Il

court très bien. Il termine très près de Famous name, qui est une référence. En

plus, c'est lui qui vient finir sur les autres. Avec son numéro en dehors, il a

dû être monté un peu loin. J'étais au second poteau pour voir la course et j'ai

poussé jusqu'au bout pour la quatrième place ! »

LE FRÈRE

DE PROVISO

Très

signé par son père, Peintre Ce´lebre, Byword est issu de Binche (Woodman),

reste´e ine´dite. Elle est par Woodman, un bon père de mères (celui de

Caesarine, Frozen Fire, Passager, Byron...). Trois produits de Binche sont

re´fe´rence´s, dont Proviso (Dansili), laure´ate en France des Prix du Pin en

2009 et du Calvados (Grs3) en 2007, puis lauréate de quatre Grs1 aux

États-Unis. Byword est aussi le neveu du bon Binary File (Nureyev), vainqueur

de Gr3 et deuxième du Prix Dollar (Gr2).