Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Qatar total arabian trophy des juments (gr1 pa) : kiss de ghazal atteint son deuxi.me objectif de l’année

Autres informations / 02.10.2011

Qatar total arabian trophy des juments (gr1 pa) : kiss de ghazal atteint son deuxi.me objectif de l’année

Le style

a peut-être été moins flamboyant mais Kiss de Ghazal (Dormane) s’est acquittée

de sa tâche avec talent, sur une piste sans doute trop légère pour ses

véritables aptitudes et dans une course menée sur un faux rythme par Djanet

Monlau (Dormane), qui a lancé les hostilités de loin, ce qui n’a pas avantagé

cette attentiste. Son fidèle jockey a dû lui montrer la cravache pour la

première fois mais au final, c’est un neuvième succès d’affilée et un troisième

Gr1 PA pour la protégée de Jean-François Bernard, toujours invaincue ! Ce

dernier ne pouvait qu’être satisfait : « Elle a atteint son deuxième objectif

de l’année, après celui d’Ascot et The President of the UAE Cup - UK Arabian

Derby (Gr1 PA). On a eu un peu de frayeur car elle s’était mentalement

relâchée, la pression n’étant pas trop importante. On avait juste entretenu sa

forme. Cela m’a paru long avant qu’elle enclenche mais j’ai été ensuite

pleinement rassuré à mi-ligne droite. Il n’y a que des félicitations à lui

transmettre. On a surtout cherché à préserver son invincibilité, le programme

le permettait. On est très fier d’elle ! » La suite du programme ? « Une

participation aux épreuves de Breeders' Challenge à Toulouse n’est pas exclue

», selon le professionnel de La Teste. Pour la première fois de sa carrière,

Kiss de Ghazal a évolué sous les yeux de son propriétaire saoudien, M. Haif bin

Mohammed Al Ghatani, ainsi que de son fils, « tous les deux enchantés pour cette

première à Longchamp et extrêmement heureux », selon M. Jean-Pierre de Gasté,

son représentant. Ce dernier rajoutait « que tout l’entourage était ravi de la

victoire. Il ne faut pas oublier que la quatrième de l’épreuve, Sanagham (Al

Sakbe), a gagné un Gr1 PA en Angleterre face aux pouliches d’âge. Il y a donc

tout lieu d’être satisfait. On ne voulait pas lui donner de course dure cette

année. Elle a encore une grosse marge de progression. Son propriétaire possède

un important élevage de pur-sang anglais dans son pays. Je lui achète chaque

année des poulinières aux ventes de Keeneland en novembre et il va d’ailleurs

démarrer un élevage en France. » Une nouvelle preuve de la parfaite symbiose

entre la filière du cheval arabe de course et le pur-sang !