Sport et enjeux pour le british champions day

Autres informations / 14.10.2011

Sport et enjeux pour le british champions day

ASCOT (GB), Samedi

En créant le BritisChampions Day,

les Britanniques ont vu les choses en grand. Ils n’ont pas hésité à modifier leur

programme en déplaçant des courses de Newmarket à Ascot, et vice-versa. Chose que

l’on aurait pu croire impensable tant, outre-Manche, les sportsmen sont attachés

aux traditions. Les décideurs de ces changements n’ont pas le droit à l’erreur et

cette première du British Champions Day sera l’objet de tous les regards.

Sur le papier, les organisateurs

s’en sortent plutôt bien, puisque plusieurs champions ont répondu présent, à commencer

par Frankel (Galileo). Il va y avoir de grands moments de sport samedi dans ce qui

se présente, avec la journée de «l’Arc», comme la finale européenne de la saison

de galop.

 

Frankel sera en piste dans le

Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), qui a souvent joué ce rôle de point final du mile

en Europe. Son match, il va le jouer face à la Française Immortal Verse ?

(Pivotal), impressionnante depuis la fin du printemps. Arbitre, Excelebration

(Exceed and Excel) vient de gagner son premier Gr1, mais il a toujours été

dominé par Frankel. L’autre finale se tient dans les Champion Stakes (Gr1), déplacés

de leur cadre de Newmarket. Cette consolante de «l’Arc» a réuni ce qui se fait de

mieux sur 2.000m et plus outre-Manche : So You Think (High Chaparral), Nathaniel

(Galileo), Midday (Oasis Dream), Snow Fairy (Intikhab) et Twice Over

(Observatory). Pour leur damer le pion, l’entraînement français comptera sur le

valeureux Cirrus des Aigles (Even Top), toujours en quête de son premier Gr1.

Côté français, il ne faudra pas

manquer le Champions Sprint Stakes (Gr2). Sur les 1.000m en ligne droite, Moonlight

Cloud ? (Invincible Spirit) et Wizz Kid ?

(Whipper) vont affronter des sprinters de premier plan dans une épreuve dont l’allocation

a été nettement rehaussée. C’est d’ailleurs le cas pour toutes les courses de cette

journée. Avec l’appoint de leur sponsor Qipco – encore le Qatar – les Britanniques

n’ont pas hésité à sortir le chéquier pour attirer les champions. Samedi, cette

première du Champions Day augure, pour les années à venir, que cette journée va

devenir le jour référence pour clôturer la saison en Europe.