Testostérone la bien nommée

Autres informations / 01.10.2011

Testostérone la bien nommée

Il est

assez étonnant de voir que Testostérone n’a été achetée que 13.000 € yearling,

puis 15.000 € aux ventes breeze-up pour Louis Duquesne en 2010. Sa mère, Épopée

(Sadler’s Wells), est placée de Listeds et le pedigree maternel de Testostérone

est solide. Pour ne rien gâcher, elle est par un étalon qui fonctionne bien,

Dansili. « Testostérone n’était pas faite pour les ventes breeze-up, se

souvient Louis Duquesne. Son galop n’était pas extraordinaire et mon courtier

m’avait déconseillé de l’acheter. Je suis alors allé demander conseil à un

autre courtier qui m’a dit que ce n’était pas un achat idiot, puisque la pouliche

gardait une valeur pour l’élevage vu son pedigree. Il y a ensuite eu

altercation lorsque les deux courtiers se sont croisés. Au départ, Testostérone

devait se nommer Altercation, mais ce nom était déjà pris. Testostérone était

mon troisième choix et il a été retenu. »