Une journee historique pour les femmes

Autres informations / 29.10.2011

Une journee historique pour les femmes

La

saison de courses aux É m i r a t s Arabes Unis démarre ce d ima n c h e avec

un premier meeting qui se tiendra sur l’hippodrome de la capitale, celui d’Abu

Dhabi. Six courses sur le gazon sont au programme, dont cinq consacrées aux

pur-sang arabes. Moment important de cette journée, la dernière manche du

Festival International de courses de chevaux arabes du Cheikh Mansour Bin Zayed

Al Nahyan, la Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan Prestige Cup. Disputée sur

1.600m, elle permettra de revoir en piste Albar Lotois (Akbar), un des

meilleurs éléments de l’entraîneur tricolore Éric Lemartinel, quatrième de la

«Dubai Kahayla Classic» (Gr1 PA) cet hiver, mais aussi Aberfeldy (Amer),

gagnant du Liwa Oasis (Gr1 PA), voire de Kandar du Falgas (Kesberoy), et de

suivre les débuts d’un cheval venu des États-Unis, aux origines françaises,

Frysk me Now (Dormane), qui a des performances intéressantes outre-Atlantique. Mais

le point d’orgue de la journée sera sans nul doute la dernière épreuve du

programme, une course pour cavalières disputée elle aussi sur le mile, la

Cheikha Fatima Bint Mubarak Ladies IFAHR Cup. Avec douze cavalières au départ,

ce sera un moment historique puisque jamais une course ne réunissant que des

femmes au départ n’avait eu lieu aux Émirats Arabes Unis ! Shathra Al Hajjaj

aura le privilège de représenter le pays

hôte

dans cette compétition, en selle sur l’un des top-weight de l’épreuve, Baher

(Tidjani), pour l’entraînement d’Éric Lemartinel, qui l’a prise un peu sous son

aile à l’écurie. Fatima Al Manji, pour le Sultanat d’Oman, et Khadija Al

Bastaki, pour le Qatar, compléteront le trio de cavalières arabes qui feront

face à la championne du monde 2010, Tina Henriksson, et à la Française Sandrine

Hagenbach, notamment. Sous l’impulsion de la directrice du Festival

International de courses de chevaux arabes du Cheikh Mansour, Mme Lara Sawaya,

une épreuve internationale de courses pour cavalières a en effet pris place

cette année dans le cadre du Festival (voir Jour de Galop du 21 septembre). La

course inaugurale a eu lieu en juin dernier sur l’hippodrome de Duindigt, aux

Pays-Bas. Passant de deux à neuf épreuves en 2012 et placée désormais sous l’égide

de l’IFAHR (la Fédération Internationale des courses de chevaux arabes,  cette compétition va bénéficier du

savoir-faire et de l’enthousiasme de Lara Sawaya, qui oeuvre depuis plusieurs

années pour une meilleure reconnaissance du travail des femmes dans le milieu

du cheval arabe. Une initiative et un travail à saluer.