2005, une annee d’exception chez les pouliches

Autres informations / 12.11.2011

2005, une annee d’exception chez les pouliches

La

génération des pouliches nées en 2005 compte plusieurs juments d’élite. Pas

seulement parce qu’elles ont remporté des Grs1. Non, elles sortaient vraiment

de l’ordinaire et ont aussi souvent battu les mâles. Outre Goldikova, sont nées

aussi cette année-là Zarkava, Proviso, Sahpresa, Gagnoa, Natagora, Dar Re Mi,

Halfway to Heaven…

ZARKAVA,

LA CHAMPIONNE HORS NORMES.

Invaincue

en sept sorties de 2 à 3ans, Zarkava a empoché cinq Grs1 dans sa carrière. Elle

a tout raflé : "Marcel Boussac", "Poule d’Essai",

"Diane", "Vermeille" et "Arc de Triomphe". Le

souvenir le plus marquant reste sans conteste son Prix Vermeille où, partie

décollée des autres concurrentes, elle est revenue facilement refaire Dar Re

Mi, la laissant sur place dans les deux cents derniers mètres. Des regrets, on

peut en avoir avec Zarkava, qui n’a pas continué sa carrière à 4ans. Mais que

de beaux souvenirs également… NATAGORA, PAS SEULEMENT PRECOCE…

Natagora

(Divine Light) n’a jamais croisé Zarkava sur sa route. Plus précoce, elle s’est

illustrée dès le premier semestre de son année de 2ans, remportant le Prix La

Flèche (L) puis le Prix du Bois (Gr3) et le "Robert Papin" (Gr2).

Dans le Prix Morny (Gr1), elle n’a été devancée que par le déménageur

Myboycharlie (Danetime), avant de trouver la consécration à Newmarket dans les

Cheveley Park Stakes (Gr1), face aux seules femelles. Elle battait Fleeting

Spirit (Invincible Spirit), qui deviendra une sprinteuse de premier plan,

lauréate du July Cup (Gr1). Natagora n’était pas qu’une 2ans "vite".

À 3ans, elle a remporté les 1.000 Guinées de Newmarket avant d’affronter les

mâles dans le Prix du Jockey Club (Grs1), prenant une remarquable troisième

place.

SAHPRESA,

A PAS DE LOUP

En 2009,

c’est dans le Prix Rothschild que Sahpresa effectue sa première apparition au

plus haut niveau. La protégée de Rodolphe Collet, qui n’a débuté qu’au mois de

juillet de ses 3ans, a déjà gagné deux Listeds, dont le Prix de Montretout.

Elle se présente à Deauville auréolée d’une deuxième place dans le Prix du

Chemin de Fer du Nord (Gr3). Elle prend la quatrième place du

"Rothschild", laissant le podium à Goldikova, Elusive Wave (Elusive

City) et Proviso (Dansili), autre "2005" de qualité. Toujours en

piste cette année, Sahpresa a depuis enlevé trois fois les Sun Chariot Stakes

(Gr1) à Newmarket. C’est un record.

TROIS

BONNES POULICHES POUR LA CASAQUE ABDULLAH

La

casaque Abdullah a connu une belle réussite avec ses pouliches de ce millésime,

puisque, outre Proviso, devenue gagnante de Gr1 aux États-Unis, l’élevage

Juddmonte a "sorti" la même année Modern Look (Zamindar), quatrième

de la Poule d’Essai, puis lauréate du Prix de Sandringham (Gr2), et Conference

Call (Anabaa), deuxième de Zarkava dans le Prix Marcel Boussac (Gr1).

TROIS

BRITANNIQUES QUI SORTENT DU LOT

Outre-Manche

aussi, la génération des femelles nées en 2005 réserve quelques perles. Dar re

mi (Singspiel), gagnante du Prix Minerve (Gr3), bute sur Zarkava dans le Prix

Vermeille 2008, puis sur les commissaires de France Galop l’année suivante !

Son palmarès compte tout de même trois Grs1, les Pretty Polly Stakes, les

Yorkshire Oaks et le Dubai Sheema Classic. Elle sera aussi cinquième (et

première femelle) de "l’Arc" de Sea the Stars (Galileo). Lush Lashes

(Galileo) se retirera avec le même score, en devançant deux fois Dar Re Mi à

3ans, dans les Yorkshire Oaks et les Musidora Stakes (Gr3). Autre victime de

Zarkava dans la Poule d’Essai, Halfway to Heaven (Pivotal), troisième de ce

Gr1, n’aura pas une carrière aussi longue que les deux précédentes, mais bien

que se retirant à 3ans, elle aura le temps de remporter trois Grs1, les Irish

1.000 Guinées, les Nassau Stakes, et les "Sun Chariot".

1982 :

L’ANNEE DE REFERENCE

1982

aura aussi été une très grande année pour les pouliches européennes. La tête de

liste dans cette génération est Oh So Sharp, dernière lauréate de la

"triple couronne des Pouliches" –Guinées-Oaks-St Leger de Doncaster –

outre-Manche. Battue par Oh So Sharp dans les Oaks, Triptych avait devancé les

mâles dans les 2.000 Guinées d’Irlande. Considérée comme une jument de fer,

elle a commencé sa carrière chez David Smaga, pour qui elle a gagné le Prix des

Marettes et le "Marcel Boussac" (Gr1). Achetée 2.150.000 $ à

Keeneland, Triptych changera souvent d’entourage et terminera sa carrière avec

huit Grs1 au compteur et une troisième place dans "l’Arc" de Dancing

brave. L'autre pointe du trident des pouliches nées en 1982 est Al Bahathri,

lauréate des 1.000 Guinées d’Irlande. Une piste d’entraînement à Newmarket

porte son nom. Dans cette même génération, se trouvent également les

excellentes Silvermine, Spectacular Joke, Alydar’s Best, Breath Taking, Captive

Island, Seven Spring et Coup de Folie.