Breeders’ cup sprint (gr1) : amazombie sort du stetson

Autres informations / 06.11.2011

Breeders’ cup sprint (gr1) : amazombie sort du stetson

Le

sprint aux États-Unis, comme en Europe, lorsqu’il n’y a pas de leaders, peut

vite virer à la loterie. On peut refaire la course dix fois, dix vainqueurs

différents sortiraient du chapeau… ou plutôt du Stetson, puisque l’on parle de

courses américaines. Ce fut le cas, par exemple, dans ce Breeders’ Cup Sprint

(Gr1) remporté par Amazombie (Northern Afleet). Certes, ce hongre de 5ans était

l’une des valeurs sûres de la course puisqu’il venait de gagner les Ancient

Title Stakes (Gr1) à Santa Anita, une course qui avait déjà donné quatre

lauréats du "Sprint" dans le passé. Avec deux Grs1 en poche et un

Breeders’ Cup Sprint, Amazombie a pris le leadership provisoire des sprinters

américains. Par la même occasion, il a apporté une quatorzième Breeders’ Cup à

son jockey, Mike Smith, qui n’est plus qu’à une victoire du record de Jerry

Bailey dans le championnat américain. « Je me sens très chanceux, a expliqué

Bill Spawr, entraîneur d'Amazombie, qui signe sa première victoire de Breeders’

Cup. Après son succès dans les "Ancient Title", à Santa Anita, nous

avons décidé de courir ici. C’était une course qualificative pour le Breeders’

Cup, et s’il n’avait pas gagné cette épreuve, il n’aurait pas pu courir

aujourd’hui.  Il n’y a pas de mots pour

décrire mon premier succès dans le Breeders’ Cup. »

UN NEZ

CONTRE SAEED NASSER AL ROMAITHI

Placé en

cinquième position, Amazombie a mené la chasse derrière les quatre chevaux de

tête.  Dans la ligne droite, il est

revenu sur Force Freeze (Forest Camp) qui avait fait le trou. Et après lutte,

il l’a dominé d’un nez. Dommage pour Force Freeze, qui représentait les intérêts

de Saeed Nasser Al Romaithi, propriétaire bien connu chez Freddy Head. Peter

Walder, entraîneur de Force Freeze, a déclaré : « Les propriétaires sont

contents, et avec un peu de chance, nous pourrons revenir l’an prochain. C’est

un cheval incroyable. Il a pris la tête trop tôt. Cela m’a inquiété. Mais avec

la façon dont il a couru, on ne peut qu’être admiratif… » Soulignons que ce

sont les deux seuls hongres au départ qui ont pris les deux premières places.

Favori de la course, Jackson Bend (Hear no Evil) a bien tenu sa partie, mais il

a été rapidement lâché par les quatre animateurs de l’épreuve. Dans la ligne

droite, il a été le seul à refaire du terrain pour venir accrocher la troisième

place, après un bon effort. Jockey de Jackson Bend,  Corey Nakatani a confié : « Il a un coeur

plus gros que lui. Il mérite d’être sacré meilleur sprinter. La piste était un

peu trop rapide pour lui aujourd’hui. Les chevaux qui étaient premier ou

deuxième au départ sont restés dans cet ordre à l’arrivée. C’est le seul à

avoir refait du terrain pour finir. Je pense qu’il a laissé pas mal d’énergie

lors de sa dernière course, contre Uncle Mo. » Quant à Big Drama (Montbrook),

le tenant du titre, il n’a jamais pu se montrer menaçant dans la ligne droite.