Corine barande-barbe réagit à l’élection

Autres informations / 23.11.2011

Corine barande-barbe réagit à l’élection

On

constate que l’argent dépensé en campagne contribue nettement au score … même

s’il ne suffit plus aux "grands" pour avoir la majorité ! Chez les

propriétaires, le "Syndicat" perd un tiers de ses soutiens, mais

comme on pouvait s’y attendre l’abondance des listes a créé une dilution des

voix des "opposants" aux grandes listes et nous en faisons les frais.

Je ne pense pas que dans une association telle que France Galop où l’intérêt

général est évident et confirmé par les chiffres, il faille faire de la

politique et vouloir le pouvoir "à n’importe quel prix"… Nous avons

peu de moyens et avons choisi de faire une campagne d’idées positives… Conforme

à notre idée de l’éthique. Trop modeste ? Ce n’est pas une catastrophe : ce qui

compte, ce sont les idées … Entre opposants, on se comprend. J’espère que nos

demandes de transparence, de respect des droits des acteurs et des chevaux,

d’incitation réelle avec un programme qui part de la répartition des opportunités

selon les effectifs seront reprises par des élus de bon sens. Au plan régional,

nous gardons trois sièges pour défendre nos idées. Au plan national, nos

"remplaçants" ne sont pas si différents de nous : ils suivent la voie

des propriétaires impliqués professionnellement. De ce fait, nous avons

forcément des objectifs assez similaires. Je suis sûre que nous pourrons

échanger des analyses. On me reproche souvent de trop bien connaître mes

dossiers…Je fais confiance aux nouveaux membres pour les lire et travailler

avec l’enthousiasme de la découverte et leur souhaite un bon mandat. S’ils ont

besoin de "tuyaux", je serai là !