Criterium de maisons-laffitte (gr2) : restiadargent n’a pas fini d’impressionner

Autres informations / 02.11.2011

Criterium de maisons-laffitte (gr2) : restiadargent n’a pas fini d’impressionner

L’écart

est enfin brisé ! Après six années de disette des chevaux entraînés en France

au palmarès du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2), Restiadargent (Kendargent)

a corrigé le tir en s’imposant avec la manière. La parité était respectée entre

les chevaux français et étrangers, ils se présentaient à cinq contre cinq et

pourtant, cette épreuve qui ne souriait plus aux tricolores, a finalement

révélé un podium 100 % français. En effet, Vaniloquio (Acclamation) et Dont

Teutch (Country Reel) ont pris les premiers accessits devant la pouliche

allemande Chica Loca (American Post). Restiadargent perpétue l’hégémonie des

produits de Kendargent dans cette génération des 2ans, au plus grand bonheur de

leur propriétaire, Guy Pariente. « C'était mon rêve d'avoir des produits de

Kendargent qui soient bons et rapides à 2ans. Il est issu des deux meilleurs

étalons de ces vingt-cinq dernières années en France : Kendor et Linamix. La

mère de Restiadargent étant par Montjeu, nous n’avions pas peur du terrain très

souple. Nous allons d'abord savourer ce succès avant de réfléchir à la suite de

sa carrière. » Restiadargent avait été la première lauréate de son père

Kendargent, c’était au mois de mai à Chantilly. Elle est ensuite devenue sa

première lauréate de Groupe en septembre, sa première de Gr2 désormais… il ne

lui suffit plus que de remporter un Gr1 et la boucle sera alors bouclée. Sur la

piste, l’impression visuelle qu’a laissée Restiadargent a été véritablement

saisissante. Bien cachée dans le peloton extérieur, elle a lâché ses

adversaires en route à deux cents mètres du but au prix d’une formidable

accélération. Sans déployer de foulées extraordinaires, elle est allée très

vite et a creusé d’importants écarts avec le reste du peloton, pas moins de

cinq longueurs. Après avoir toujours été vu dans le parcours avec la future lauréate,

c’est Vaniloquio, le récent lauréat du Prix Herod (L), qui a pris la deuxième

place devant Dont Teutch, qui a, elle, toujours évolué le long du rail.

LES

CHEVAUX DE GERARD AUGUSTIN-NORMAND REPONDENT PRESENTS

Gérard

Augustin-Normand était doublement représenté dans cette épreuve. D’une part par

Dont Teuch, qui arborait ses couleurs, mais aussi par Vaniloquio, dont il avait

acheté la moitié au propriétaire Christian Baillet après son succès dans le

Prix d’Etreham (B) cet été à Deauville. Nicolas Clément était ravi de la

performance de son cheval et nous a confié : « Vaniloquio est une vraie

pendule. Une nouvelle fois, il s'est très bien défendu. Le cheval était resté

bien depuis le Prix Herod, alors on a décidé de courir ici. On va maintenant le

laisser passer tranquillement l'hiver. Pour l'an prochain, on a encore le temps

d'y réfléchir, mais on peut penser à des courses comme le Prix Djebel par

exemple, puisqu'il fait bien 1.400m. » Concernant Dont Teutch, c’est Sylvain

Vidal, le bras droit du propriétaire à la casaque blanche, qui nous a déclaré :

« Sportivement, la gagnante était supérieure à nous, il n'y a rien à redire

là-dessus. Vaniloquio et Dont Teuch ont très bien couru et nous sommes contents

d'eux. Une nouvelle fois, nous figurons sur le podium ! Depuis le début de

l'année, cela nous fait plus d'une dizaine de deuxièmes places au niveau black

type. Mais ici, vu la supériorité de la gagnante, on ne peut pas être déçu. »

DECEPTION

POUR L’ITALIENNE CHOISIR SHADOW

Choisir

Shadow (Choisir) a fait le voyage d’Italie pour courir cette épreuve. Bruno

Grizzetti était venu à Maisons-Laffitte pour cette pouliche qui est connue

comme un phénomène de l’autre côté des Alpes. Malheureusement, la soeur d'Orpen

Shadow (Orpen) n’avait encore jamais évolué en terrain souple à lourd et a été

rapidement battue. C’est d’ailleurs la première à avoir été montée par son

jockey, et elle avait eu un peu de mal à se mettre dans le rythme dès

l’ouverture des stalles de départ. « J’ai discuté avec son jockey après la

course, nous a confié l’entraîneur italien, et elle n’a pas du tout apprécié

l’état du terrain. En Italie, elle n’avait couru que sur des pistes fermes.

Nous avions un gros doute, c’est dommage. »

UNE

SOUCHE "LAGARDERE"

Restiadargent

a donc été élevée par Guy Pariente et est une fille de Kendargent qui faisait

encore la monte l’an dernier pour 1.000 € au Haras de Colleville. Elle provient

d’une souche "Lagardère". Sa mère, Restia (Montjeu), avait été

achetée 10.000 € aux ventes Arqana en février 2008 et Restiadargent est son

premier produit. Suivent ensuite deux mâles par Kendargent, Jeudargent, un

yearling, et Trésordargent, né cette année. Deuxième mère de Restiadargent,

Restifia (Night Shift) avait gagné quatre de ses cinq courses, dont le Prix

Caravelle (L). Ses deux produits qui ont couru ont gagné leur course. En 2010,

La Marlia (Kaldounévées), la mère de Dunaden, a donné naissance à un mâle. Son

père est aussi Kendargent. Actuellement, La Marlia est pleine… de Kendargent.