Japan cup (gr1) : buena vista se venge

Autres informations / 28.11.2011

Japan cup (gr1) : buena vista se venge

Sévèrement

distancée l’an dernier alors qu’elle avait passé le poteau en tête dans le

Japan Cup (Gr1), Buena Vista (Special Week) s’est vengée en s’imposant d’un nez

devant Tosen Jordan  (Jungle Pocket). La

jument a gagné toutes les bonnes courses japonaises, mais sa quatrième place

dans le Tenno Sho (Gr1) avait plongé les moins convaincus de ses fans dans le

doute. Pour la première fois de sa carrière au Japon, elle n’était d’ailleurs

pas installée favorite. L’émotion était donc d’autant plus forte après ce

succès.  « Je savais qu’elle était la

meilleure. J’ai toujours cru en elle, a confié son entraîneur, Hiroyoshi

Matsuda. Elle n’était pas à 100 % dans le Tenno Sho et n’avait pas eu le

parcours idéal. Donc, dans ces conditions, sa quatrième place m’avait plutôt

satisfait. » Avant d’ajouter, la voix cassée par l’émotion : « L’an dernier,

c’était tellement, tellement frustrant de la voir privée de sa victoire. » Son

jockey, Yasunari Iwata, déjà lauréat du Melbourne Cup (Gr1), remportait là son

deuxième Japan Cup. Décrivant sa course, où il est venu tout à la fin, il a

expliqué: « Je savais qu’elle était capable de le faire. Cela m’a aidé à rester

patient. » Le train a été assuré par le cheval américain Mission Approved, et,

bien qu’attentiste au milieu du peloton, Buena Vista a pu combler son retard

dans la ligne droite.

SHARETA

RESTERA A L’ENTRAINEMENT A 4ANS

Des

quatre chevaux étrangers, c’est Danedream (Lomitas), la lauréate du Prix de

l’Arc de Triomphe (Gr1), qui a fini le plus près, prenant la sixième place,

alors que Shareta (Sinndar), qui a toujours suivi l’allemande, a terminé

derrière elle, septième. Sarah Lynx (Montjeu) ne s’est jamais montrée vraiment

menaçante. Andrasch Starke n’a pas caché sa déception : « Son numéro 13 dans

les boîtes l’a beaucoup pénalisée. Avec un meilleur numéro, nous aurions fini

plus près. » Alain de Royer Dupré, quant à lui, a expliqué à la presse

japonaise : « Elle a fourni un bon effort final, mais sa préparation depuis

qu’elle est arrivée au Japon n’était pas vraiment suffisante. C’est sa dernière

sortie de l’année. Elle va rester à l’entraînement à 4ans, mais je ne sais pas

si elle reviendra disputer cette course. » John Hammond ne cherchait pas

d’excuses : « Elle a donné le meilleur d’elle-même. On ne peut rien dire de plus…

»